GSM

Cela s'est passé vers le 10 avril 2010.
 
Ça me tarabuste depuis longtemps et j’en discute souvent avec ma compagne…
 
Mais ce matin au petit déjeuner, voyant mon ‘tit Nono, tout triste dans notre chambre (puisqu’il n’a pas ailleurs où aller)… J’ai embrayé sec sur le sujet…
 
- Ça fait bien cinq ans que ta mère squatte chez moi !
- Six !
- Six ? C’est encore pire. Il y a six ans Nono avait Onze ans, je projetais de lui donner la chambre de Kiki, quand celui-ci serait parti… Un jour en 2004, ta mère a débarqué « Est-ce qu’elle peut dormir ici cette nuit ? » et depuis elle est restée collée dans la maison, s’accaparant la chambre de Kiki, quand il est parti…
Nono, à dix sept ans, dort encore dans notre chambre !
Elle nous fait chier ta mère ! Elle a une maison, pourrie certes, mais une maison !
- Ouais la pauvre, Patati patata… Patin couffin...
 
Cet après midi, on fait les courses… De l’orangina pour la belle-doche, des plats cuisinés pour la belle-doche… Ohhhh, mais au fait ???...
 
- Qui c’est qui paye pour la nourriture de ta vieille taupe ? Kiki est parti et je paye toujours 220 euros par semaine pour la bouftance, alors que le plus gros mangeur est parti. Moi je bouffe pour 18 euros par semaine en moyenne. On devrait dépenser 130 à 140 euros de boustifaille, par semaine… On est quatre, plus ton vieux chameau… Et c’est meszigues qui casque pour ta vieille peau…
- Oui, mais elle donne de l’argent à tes fils…
- Ça m’va pas dans la fouille ! Et en plus elle pourrit mes gamins et leur apprend à être dépensiers, ta mère de merde ! Et en plus avec mon argent finalement !
- C’est elle qui m’a payé mes chaussures, mon corsage et mon foulard pour l’Olympia. Y’en a pour 60 euros !…
- Mais j’en ai rien à branler ! Je suis capable de t’habiller : à l'époque de l'Olympia, je gagnais encore ma vie, merde !… 60 euros, c’est ce qu’elle bouffe en une semaine et demie à table, ta vieille bique ! Elle te paye des pompes toutes les semaines, ou c’est la première fois en six ans ?
- Elle m’aide. Elle me paye mon gazoil !
- Tu te fous de ma gueule ! Tu roules tous les jours pour aller donner à bouffer à SES chats ! C’est normal qu’elle paye ! Est-ce qu’elle paye les pneus, l’entretien, les réparations ? Non ! C’est encore bibi !
Et puis en plus, depuis qu’elle est là, j’acquitte des factures somptuaire d’eau et d’assainissement avec sa manie d’aller pisser toute les 5 minutes !
- C’est pas de sa faute, les vieilles personnes ne peuvent pas se retenir !
- C’est pas mon problème ! Elle n’a qu’à payer ! Merde ! Je vis avec 1200 euros et ta vieille a une retraite de 1100 euros (NDLA : Rectification près de 1600 €) et une maison ! Elle me squatte et elle est une vraie pique-assiette ! Merde ! J’ai des mômes ! Avec la retraite que je vais avoir, il faut que j’entretienne aussi ta colle-au-cul de mère ? Je vais appeler ta sœur au Raincy : Elle a deux chambres dispos ! Elle a qu’à prendre sa mère, pour six ans ! Chacun son tour !
- Ils ne veulent pas ! Mon beau-frère a dit « Pas question » !
- Ah ! Parce que moi, bonne poire, il faut que j’entretienne toute ta famille d’écornifleurs ?
- Combien elle te doit ? Donne-lui une facture tant que tu y est !
- Qu’elle se casse ! C’est tout ce que je veux… Je n’ai pas à nourrir quelqu’un qui est plus riche que moi, bordel ! Je vais pas obérer l’avenir de mes deux fils, pour nourrir ta vieille peau qui se goinfre comme une vache !
 
Alors… Et bien… Ma compagne et moi… On est à nouveau fâchés ! Elle me reproche de vouloir la foutre à la porte… J’ai beau lui dire qu’il n’en est pas question, qu’elle est MA femme, mais pas sa mère de merde, mais elle fait comme s’il s’agissait d’elle…. Elle est partie à pied de Leclerc… J’ai eu bien du mal à la retrouver en roulant dans toutes les petites rues… Je la voyais mal se taper sept bornes à pinces ! Là c’est moi qui ai ouvert les hostilités… J’suis con… Mais y’a des moments où trop c’est trop !
 
Elle s’est dépêchée de tout raconter à sa Môman en arrivant… Elle m’a dit :« Elle va se laisser mourir ! C’est ça que tu veux ! Tu seras content ! »
 
Chic, chic ! Bien sur que je serais content ! Mais elle aime bien trop bouffer comme au restau, se faire servir et faire la difficile pour se laisser crever, c’te vieux caca !
 
Ça fait longtemps que j’aurais du le dire… Mais tant que je gagnais bien ma vie et que Nono était jeune… J’ai laissé faire… Trop bon, trop con !