01 février 2018

2040, Sauver ceux que j’aime

GSM

« Lorsque l'on voit
Loin devant soi 
Rire la vie 
Brodée d'espoir 
Riche de joies
 Et de folies
 Il faut boire jusqu'à l'ivresse 
Sa jeunesse
 
Car tous les instants
De nos vingt ans
Nous sont comptés
Et jamais plus
Le temps perdu
Ne nous fait face
Il passe
 
 Souvent en vain
On tend les mains
Et l'on regrette
Il est trop tard
Sur son chemin
Rien ne l'arrête
On ne peut garder sans cesse
Sa jeunesse… » *
 
J'ouvre les yeux…
 
La nuit est probablement tombée. Je me réveille avec cette chanson dans la tête…
 
Que s'est-il passé ? J'ai du m'endormir, épuisé par la peur…
 
Je n'entends que le crépitement des brasiers que cette guerre allume partout sur son passage. Il n'y a plus de mouvement perceptible. Je me redresse doucement sans faire de bruit. J'ai mal partout, d'avoir dormi sur ces gravats…
 
Qui aurait dit qu'un jour, tout ce que je connaissais du monde serait impitoyablement détruit ?
 
Je pense à mes enfants, à ma femme, que sont-ils devenus ? Sont-ils encore vivants ?
 
Je me dois de les retrouver, si je peux ! Je ne sais pas où se trouve mon unité, si elle existe encore… Rien ne me lie plus à cette solidarité d'armes. Pour moi, à cet instant, plus rien ne compte que de tenter de retrouver ma famille, pour les protéger jusqu'à mon dernier souffle…
La providence m'a épargné cette fois encore. Je crois que c'est pour réaliser ce seul et simple but : aller protéger ceux que j'aime. Je pense un moment à tous ces gens que j'ai connu. Amis, (faux-amis), connaissances… Ce qu'ils sont devenus, après tout que m'importe… Ils étaient des gens cyniques, veules, égoïstes… Si le monde s'écroule, c'est bien de leur faute ! Je ne vois pas pourquoi je porterais leur deuil !
 
Il me faut penser uniquement à sauver mes êtres les plus chers, s'il est encore temps…
 
2040, Que s'est-il passé ?
 
Nous sommes en 2040. Je repense à tout ce qui s'est passé depuis la fin du 20ème siècle…
 
L'Europe qui commençait à se structurer, n'a jamais réussi à s'unir vraiment. Financièrement, oui. Mais l'Europe est restée une entité sans aucune union politique, militaire, ni diplomatique. L'abandon de souveraineté de chacun des membres s'est fait sans contrepartie. L'Europe, démocratie, n'a de moins en moins su ni eu envie de faire respecter les principes fondamentaux des démocraties. Elle n'a pas su empêcher les guerres en Europe (Ex Yougoslavie), elle n'a pas su appliquer un droit d'ingérence qu'elle avait pourtant su adopter. Elle n'a pas su se faire respecter. Elle a commercé avec des dictatures, n'ayant que l'intérêt marchand comme principe moral. Et surtout l'Europe n'a pas vu qu'elle était engagée dans une guerre économique et n'a pas compris que si elle perdait cette guerre elle perdrait toutes les autres. L'Europe a évidemment perdu la guerre économique parce qu'elle n'a pas compris que tous les coups sont permis.
 
Six blocs se formèrent au fil des années :
 
-L'Europe (sans la Russie).
-La coalition Indonésienne qui regroupe la Birmanie, la Malaisie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Vietnam, l'Indonésie, les Philippines, la Nouvelle-Guinée.
-La Chine, avec ses possessions Mongole et Tibétaines à laquelle se sont réunies la Corée du nord et le Kazakhstan.
-L'Inde avec ses alliés un peu contraints, Bengladesh et Népal
-La coalition ou ligue Musulmane qui va du Maroc au Pakistan et comprend également le Sri Lanka et le Soudan
-Le continent Américain qui est, bon gré, mal gré derrière son leader : les USA.
 
Les guerres de conquêtes commencèrent dans les années 2025.
 
C'est ainsi que tombèrent La Corée du sud, Taïwan et le Japon tout récemment (à force de rester dans la démilitarisation forcenée), dans le Giron Chinois.
 
Parallèlement La coalition Indonésienne signa un pacte tripartite avec la coalition musulmane et la Chine. « L'Axe Arabo-Asiatique ». Fort de sa puissance nouvelle l'Axe s'empara de l'Australie et des Pays sub-sahariens.
 
Mais les Blocs Occidentaux Américains et Européens affaiblis, manquants de sources d'énergies, ne prirent que trop tard la mesure de la menace qui pesait sur eux.
 
La Russie en 2038 signait avec l'Europe un traité de défense mutuelle. Il n'était que temps pour elle de le faire. L'Occident commençait à réarmer, mais en manquant de matière première, la sidérurgie ayant disparu depuis longtemps…
 
La situation en 2038 était la suivante :
 
Les Forces Militaires Occidentales regroupaient l'Amérique avec 30 millions d'hommes et l'Europe-Russie qui pouvait compter sur 36 millions de soldats ayant une moyenne d'âge de 36 ans.
 
Les Forces de l'Axe Arabo-Asiatique comptaient 180 millions d'hommes de 23 ans d'âge moyen.
 
L'Inde mobilisait 50 millions d'hommes.
 
Depuis 2039, l'Inde avait fort à faire contre les attaques de l'axe (sans déclaration de guerre) sur toutes ses frontières et face au blocus maritime imposé par la marine de guerre Indonésienne. Dans tout l'occident, des attentats étaient commis par la cinquième colonne fanatisée de la coalition musulmane.
 
C'est en mai 2039 également, que la Russie fut attaquée en Sibérie, sur toutes ses frontières avec la Chine, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, l'Iran et la Turquie.
 
Le déferlement de 80 millions de soldats chinois renforcés par 6 millions d'Arabes et 4 millions d'Indonésiens, soit 9000 divisions, anéantirent en 3 mois les 600 divisions Russes.
 
Pourquoi trois mois ? Parce que les distances à parcourir sont considérables pour les forces de l'Axe. Ces trois mois furent le seul délai de grâce accordé à l'Europe.
 
Il y a un an l'Axe attaquait l'Europe et les survivants de l'Armée Russe sur 4000 km de front (Est, Sud-est, Sud-ouest).
 
Depuis un an nous reculons partout. Les poches de résistance s'organisent en milieu montagneux.
 
En plaine, les cohortes de réfugiés sont souvent dépassées et anéanties par l'ennemi.
 
Les pertes civiles sont atroces, plusieurs capitales ayant subi le feu nucléaire. L'Armée Française peut s'enorgueillir d'avoir anéanti la deuxième attaque Chinoise par l'emploi des bombes à neutrons. Mais les troisième et quatrième vagues d'assaut Sino-arabe ont débordé le dispositif Européen…
 
Après avoir reculé de plusieurs milliers de kilomètres, je suis seul au milieu de nulle part. Où sont les autres ? Il n'est aucune âme qui vive et je veux tout simplement aller retrouver les miens…
 
Note : Mon post va déclencher une avalanche de lectures cybernétiques. Cela proviendra des algorithmes d'espionnage qui vont détecter les mots clés et je peux dire qu'il y en a beaucoup dans le texte ci-dessus…
 
* Chanson de Charles Aznavour.

Posté par zalandeau à 09:43 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :