21 janvier 2018

Mémoires et radotages (158) – La seule véritable recette de Salade Niçoise

GSM

J’en ai marre ! Oui, j’en ai marre de tous ces trouducs qui annoncent « La » recette de salade niçoise… Même le Laurent « Mariolle » sur TF1 a donné une recette qui comportait des haricots blancs… Et sur Internet je frémis de voir des recettes de salade niçoise comportant des nouilles, du riz, du thon ET des anchois, des haricots verts, des asperges et même des artichauts. C’est vraiment du grand n’importe quoi ! Même à Saint Laurent du Var en 2003, on m’a servi un plat avec des légumes divers et variés qui n’entrent pas dans la composition de la véritable Salade Niçoise.
 
Cette recette n’est pas une auberge espagnole. Elle comporte des ingrédients bien définis. Tous les trouducs qui la dévoient devraient parler d’une recette de salade à la Trouduc et non pas Niçoise… On a le droit d'inventer des nouvelles recettes, mais pas de dénaturer celles existantes !
 
Recette (qui a été donnée il y a fort longtemps par Jacques Médecin à la Radio) et qui est la seule véritable recette de Salade Niçoise :
 
-Salade verte de saison
-Tomates en rondelles
-Oignon en rondelles (qui se détacheront en cerces en remuant)
-Œufs durs en rondelles (ou en quartiers puisque les œufs contemporains ne se tiennent plus après cuisson)
-Poivrons en rondelles
-Olives (noires ou vertes avec ou sans noyaux)
-Filets d’anchois
-Huile d’olive (il faut prendre la meilleure qui se puisse trouver, c’est le secret d’une Salade Niçoise réussie)
-Vinaigre de vin rouge
 
Il est admis, lorsque l’on n’a pas de filets d’anchois, de les remplacer par du thon en boite. Mais en aucun cas, on ne met les deux en même temps.
 
Remuer et c’est prêt ! Aucune proportion de ces ingrédients n’est fixée, chacun peut la préparer suivant ses disponibilités.
 
Lorsqu’il restait de la salade niçoise mais insuffisamment pour le repas suivant, les niçois y rajoutaient des pâtes ou des nouilles… Ce n’était plus de la Salade Niçoise, mais une accommodation des restes de Salade Niçoise, de la même façon que le pain perdu est une façon de consommer du pain pour ne pas le perdre…
 
Alors stop aux contrefaçons !
 
Viva, viva Nissa la Bella ! (Hymne du comté de Nice)
 
1er couplet
O la miéu bella Nissa,
Regina de li flou,
Li tiéu vièji taulissa
Iéu canterai toujou !
Canterai li mountagna,
Lu tiéu riche  decor,
Li tiéu verdi campagna,
Lou tiéu gran soulèu d’or !
 
Refrain
Toujou iéu canterai
Souta li tiéu tounela
La tiéu mar d’azur,
Lou tiéu cièl pur,
E toujou criderai
En la miéu ritournella :
« Viva, viva Nissa la bella ! »
 
2e couplet
Canti la capelina,
La rosa, lou lilà,
Lou pouòrt e la Marina,
Païoun, Mascouïnà !
Canti la soufieta
Doun naisson li cansoun,
Lou fus, la coulougneta,
La miéu bella Nanoun !
 
3e couplet
Canti li nouòstri gloria,
L’antic bèu calèn,
Dòu gioungioun li vitoria,
L’òudou dòu tiéu printèms !
Canti lou vièlh Cincaire,
Lou tiéu blanc drapèu,
Pi lou brès de ma maire
Dòu mounde lou pu bèu !
 

Posté par zalandeau à 09:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


20 janvier 2018

Mémoires et radotages (157) – Notre Dame des Landes – La confiance - Macron

GSM

Le projet NDDL est abandonné ! Evidemment les invectives fusent de la part du camp lésé.
J’analyse les arguments de ces gens indignés comme étant de parfaite mauvaise foi, sauf bien entendu quand il s’agit de gens qui vont subir les préjudices du projet alternatif, dont on peut juger qu’ils ont motif à se plaindre…
 
Sur cette affaire-là, j’ai tendance à donner un point à Macron, bien que ne connaissant pas les motivations de sa décision… Les détracteurs l’accusent de céder aux traîne-patins de la ZAD. Mais peut-être aussi a-t-il fait appel à la raison en s’appuyant sur le non-sens économique de ce projet remplis d’intérêts capitalistes, mais très peu de logique sociétale…
 
Enfin, le principal, c’est qu’il ait fait le bon choix, même si c’est pour de mauvaises raisons !
Ce n’est qu’un détail de l’histoire de l’année 2018 !
..........
Par contre, une grande question me taraude. La confiance bénéficie actuellement à Macron… Chacun sait que le rétablissement économique doit beaucoup à un sentiment de confiance. Sans la confiance, c’est la poursuite du marasme… La confiance des banques et des financiers lui est acquise. On n’est pas le président des riches pour rien !
Mais en ce qui concerne les citoyens (les cochons de payeurs), en sera-t-il pareil ?
Tout ce jeu de chaises musicales de transfert de charges des uns aux autres et des autres aux uns, ne va-t-il pas enrayer cette tendance à la confiance et la transformer en méfiance ?
Franchement, je ne suis pas devin. La baisse des charges salariales qui doit se faire en deux temps, parviendra-t-elle à gommer à temps dans le cerveau des travailleurs, l’impact néfaste de l’augmentation de la CSG ?
Les retraités impactés n’apprécient guère la diminution de leur pouvoir d’achat. Les fonctionnaires attendent suspicieux, les mesures compensatoires promises…
 
Si la défiance reprend le dessus, adieu la reprise économique et adieu la baisse de la dette…

Posté par zalandeau à 09:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2018

Mémoires et radotages (156) – L’emploi non pourvu– Macron et la formation

GSM

Ces recherches que je fais pour aider mes fils, sont des présomptions basées sur des faits… (Parce que beaucoup de gens parlent sans savoir, par ouï-dire accompagné bien souvent de beaucoup de fatuité)…
 
Mettons les choses au point :
 
-Beaucoup d’offres d’emplois à des niveaux très élevés, ont du mal à trouver preneur, parce que nos effectifs diplômés ou encore étudiants sont inférieurs à la masse de l’offre.
Dans ce cas précis, le sieur Macron peut agir sur les capacités de formation et favoriser la croissance des embauches insatisfaites dans ce domaine.
 
-Les petits boulots, sont souvent du genre « 1h de ménage à 10 km de ton domicile ». Et même si tu essayes de cumuler plusieurs de ces petits boulots, tu ne t’en sors pas à cause des frais de transports qui te bouffent toute ta paye et de la difficulté financière d’avoir un moyen de transport et de l’entretenir avec un revenu au ras des pâquerettes.
Comment demander à un individu lambda d’accepter un job où il aura du travail pour ne rien gagner ? L’envie de Macron de développer la formation ne servirait à rien en ce cas !
De plus, beaucoup de ces petits jobs sont occupés par des travailleurs au black, qui n’ont pas le choix, sont exploités et ferment leur gueule, faute de mieux ou bien parce qu’ils sont en situation irrégulière…
 
-Les boulots « normaux », classiques, apparaissent peu, parce qu’ils sont souvent attribués par « réseaux » et souvent il s’agit de réseaux familiaux. Un employeur recrutera ainsi, le fils ou le copain d’un de ses employés. Et ce n’est qu’en désespoir de cause, qu’il mettra une annonce, sur laquelle une foule de demandeurs d’emplois se jettera ! Ce sont souvent donc des emplois cachés.
Il faut donc que les jeunes mais aussi les moins jeunes, fassent des candidatures spontanées. Ils peuvent ainsi éventuellement répondre à un besoin non encore formulé de l’entreprise. Bien qu’un patron préfère traditionnellement embaucher par réseau… Il peut penser qu’un plus grand choix est une bonne chose !
 
Quant à la formation de ces boulots dits « normaux », le locataire de l’Élysée va avoir beaucoup de mal avec le pôle emploi. Je prends un exemple : Bien qu’il y ait beaucoup d’appelés et peu d’élus, (je veux dire peu d’emploi) les conseillers de cet organisme proposent à un jeune qui a un diplôme dans l’usinage des métaux, une reconversion dans l’infographie et à un jeune qui a une formation infographie, une formation dans l’usinage des métaux… Excellent moyen de dire « j’ai fait mon boulot de conseiller » et tant pis si cela ne donne pas à terme un emploi aux pauvres gens qui se donnent du mal à étudier des trucs qui ne leur serviront pas et souvent en y laissant des plumes financièrement parlant (encore faut-il avoir des parents qui puissent aider)…
Alors tant que la formation sera un semblable jeu de chaises musicales, il n’y a rien à attendre de la puissance publique et des organismes qui la représentent…
 
Il faut que l’enseignement soit dispensé par des gens qui connaissent le métier parce que ce métier existe et non pas par des gens de cinquante piges recrutés dans les AFPA à la suite de licenciement d’emplois devenus inutiles parce qu’inadaptés… ces formateurs dans le système actuel, enseignent ainsi des métiers sans débouchés !!!
 
Où trouver les formateurs idoines ? Mais dans les entreprises pardi : L’apprentissage, qu’il soit sous sa forme classique (école et entreprise alternées) ou sous une forme de formation sur le tas, ou de stage dans une entreprise avec un responsable capable de transmettre le savoir nécessaire est la seule façon de fournir les effectifs qui manquent sur le marché de l’emploi.
Nous avons tous débuté et nous savons tous que l’enseignement scolaire qui nous a été dispensé, même supérieur, était loin de suffire à la compétence recherchée, hormis le fait de savoir lire, écrire, compter et raisonner…
 
Certes, le rendement de telles formations n’est pas de 100%, loin de là, car dans toute activité humaine, il y a, outre le niveau de compréhension, le caractère qui compte et en particulier le niveau d’implication et de motivation…
 
Enfin, si le dénommé Macron comprenait tout cela et qu’il fasse en sorte que les lois et dispositions prises par ses sbires, aillent dans ce sens, la société Française avancerait beaucoup dans la satisfaction des offres d’emplois non pourvues…
 
Maintenant, quant à la création des millions d’emplois qui nous manquent… C’est un autre sujet, mais qui demande simplement le rétablissement d’une certaine souveraineté et d’une certaine protection douanière que notre Damoiseau de l’Élysée est loin d’accepter, car c’est aux antipodes de sa doctrine.

Posté par zalandeau à 09:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2018

Mémoires et radotages (155) – L’emploi – Macron et les faignants

GSM

Le marché du travail est à l’ordre du jour en ce moment. On accuse les Français d’être des faignasses et de laisser des tas de propositions d’emplois sans réponses…
 Il y a longtemps que j’aide un peu mes gamins qui cherchent un taf… (Deux d’entre eux ont un BTS)…
 
Voici ce que je trouve couramment : 
 
Responsable Marketing Digital (H/F)
CHARGE DE DÉVELOPPEMENT CLIENTS - VALIDATION D’OFFRES D’EMPLOI H/F
Contrôleur de Gestion Régions et Marchés H/F
Medical and Scientific Affairs Director
Strategic Account Manager
Edgar People
Assistant and Senior Luxury Experience Designer
JURISTE - DROIT DES CONTRATS INTERNATIONAUX / PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (H/F)
Développeur FullStack H/F
Offre de stage en Asset Management
COMPTABLE H/F
Stage Administration des Ventes (H/F)
Customer Success Manager - Paris
Chef de projet SI
Data Analyst (Paris or London or New-York)
Business Developer / Key Account Manager
Directeur/trice de production accessoires
Ingénieur sécurité
Chargé de mission RGPD
Juriste réglementation bancaire H/F
Senior Data Scientist 
 
Inutile de dire que ces postes sont incompréhensibles pour des gens qui n’ont pas fait des études genre Bac +5 à 7 dans des écoles supérieures spécialisées dans des domaines que je ne connais pas et mes gamins encore moins…
 
Alors je me tourne vers les métiers classiques (offres très rares, difficiles à dénicher) :
 
Tourneur / Tourneuse
26 j
Toyo Tanso
Versailles, FRPlus d’emplois (Versailles) >
Descriptif du poste
Dans le cadre de sa croissance, Toyo Tanso France renforce ses équipes et recrute un tourneur H/F expérimenté(e) à fort potentiel. Il (elle) devra comprendre les langages Mazatrol - Fanuc - Heindenhain Bonnes connaissances en logiciel TOP SOLID. Réelles possibilités d'évolutions pour un(e) candidat(e) Autonome, sérieux(se) et motivé(e) 
 
Vraiment, tourneur ce n’est plus ce que c’était, mes gamins ne connaissent aucun de ces logiciels et de plus ça ne paye que 1600 euros bruts… pour tant de connaissances exigées, c’est vraiment peu…
Alors je me tourne vers des postes que l’on croit comprendre et dont on croit qu’ils sont à portée de main :
 
Technician m/f
8 j
Vienna House
Magny-le-Hongre, FRPlus d’emplois (Chessy) >
Descriptif du poste
CDIWhat are you really good at? Contribute your talent!You like …to maintain all facilities in state through the use of specific machines for roomsto ensure their preventive and curative maintenanceto collaborate with all internal teams and external companiesto handle guest requests in terms of technical belongingsThe difference you make:You benefit at least from a technical training (BEP to BAC), completed with a first successful experience in similar function or in handlingYou are reactive, dynamic and know how to work in a teamYou like versatilityYou can expect:Space to be yourself in order to share your talent and show initiativeVarious trainings and the Vienna House Academy for your development and careerValuable benefits and discounts for employees of which you can profit We are really good at many things, but not quite yet at everything. That´s why we are always looking for those who show initiative and are distinguished by their commitment, skill and talent. If you feel addressed by this add then apply online or offline and tell us why you feel like this job. And don´t forget your CV! jobs.paris@viennahouse.com See description 
 
Spécialiste Ecommerce (H/F)
8 j
Oregon Scientific (A member of IDT Group)
Le Plessis-Belleville, FRPlus d’emplois (Silly-le-Long) >
Job Specification Job Title: Spécialiste Ecommerce Reporting to: Valérie MERLE Div / Dept:Ecommerce / France Location: FRANCE Overall Purpose: Basé dans le bureau français, le spécialiste du Ecommerce pour la France fera partie intégrante de l'équipe E-Commerce européenne en pleine croissance, fournissant un soutien direct aux activités / opérations de Ecommerce en France - Soutien pour les ventes de la filiale / la gestion de compte client - Interface entre le client / ventes pour un service client efficace Principales Responsabilités: (in order of importance and priority): Fournir un soutien fort au Ecommerce français en identifiant la stratégie de vente la plus efficace pour gérer, diffuser, maintenir et optimiser le site ainsi que les places de marchés françaises (Amazon, eBay, FNAC, Nature et Découverte, RdC, Darty, Cdiscount, Boulanger, GoSport, LaRedoute etc.) . Analyser les metrics sur chaque place de marché pour repérer les faiblesses / solutions ainsi que les opportunités pour augmenter les ventes, la présence de marque / produit et la notoriété. Soutien aux équipes de logistique et de service client pour améliorer l'expérience utilisateur (Avis, rétention, classement). Gestion quotidienne du site web français (ajout de nouveaux produits, suppression de produits anciens, tarification, annonces promotionnelles, gestion de données, gestion de CRM, reporting, etc.) Digital Marketing Définir, implémenter et optimiser les stratégies de Marketing Digital du marché français pour générer du trafic, améliorer les taux de conversion tout en diminuant les coûts, et fidéliser les consommateurs. Gérer le budget du Marketing Digital français, suivre et optimiser son allocation. Renforcer la cohérence de l'architecture de la marque en ligne via les canaux Oregon et fournir des listes et des packs de lancement aux distributeurs et aux détaillants. Gérer les pigistes, assurer la liaison avec les équipes de création et de gestion de produits internes pour créer des contenus pertinents, augmenter les ventes et réduire les retours. Gestion et optimisation des campagnes PPC et autres outils de publicité en ligne en respectant les limites budgétaires. Gérer les programmes d'affiliation. Recruter de nouveaux affiliés et augmenter l'engagement des affiliés existants pour atteindre une croissance ciblée grâce à ce canal en croissance Surveiller les nouvelles tendances et le comportement des consommateurs sur internet et faire des recommandations judicieuses pour augmenter le trafic / améliorer l'exposition de la marque Travailler en étroite collaboration avec les parties internes et externes, les agences digitales, les maisons de production et les équipes du Siège pour développer / maintenir le site. Participez activement à nos campagnes sur les réseaux sociaux (Blog, Facebook et Twitter) Suivre le système de reporting de l'entreprise si nécessaire Subordinates Responsibilities: Please “x”where appropriate Yes( x) No ( ) Financial Responsibilities: Veiller à ce que le Ecommerce France réalise le chiffre d'affaires et la marge brute budgétisés Relations de travail: Interne: Logistique, administration des ventes, finance, équipes marketing Externe: Consommateurs,clients (market places), agences marketing digital Qualifications & Experiences: Compétences techniques: Titulaire d'une licence ou d'une maîtrise en marketing, en administration des affaires ou en qualification professionnelle Compétences personnelles: Courant en anglais. Toute connaissance de langues européennes supplémentaires serait également un avantage Minimum de 2 ans d'expérience solide au sein d'une organisation de marque de consommateur dans des rôles de marketing numérique Excellente compréhension des achats en ligne sur le marché français et expérience du commerce en ligne sur les places de marché, par exemple sur eBay / Amazon etc. Excellente compréhension de SEM, SEO, Affiliate Marketing et d'autres aspects techniques du marketing numérique Solide connaissance des rapports Google Analytics et autres outils de recherche Connaissance parfaite d’Internet Structuré, analytique, proactif et axé sur les résultats Other Requirements: Envoyer le CV en français et en anglais Job specification is subject to change as needed HRS002/201507 
 
Stagiaire Gestion de Projets (H/F) - 6 mois à compter de Janvier 2018
5 j
NEXIALOG Consulting
Région de Paris, France
Participer aux instances de gouvernance de l’entreprise (Comité de Direction, Comité Management, Comité Stratégique, Comité de Pilotage, Kick Off…) et en assurer le ...
Logo Postuler avec profilCandidature simplifiée 
 
Oups ! Non vraiment le niveau est bien trop haut et même incompréhensible pour un profane… Et le dernier poste c’est un CDD de 6 mois !!!
 
Alors on cherche très longtemps… Pour trouver des annonces du genre : 
 
Intérim : vos missions principales seront les suivantes : Nettoyages des bungalows, Aspiration, Poussière, Défaire les lits, Refaire une literie propre, Nettoyage SDB et WC
Horaires de 10h à 15h (30 min de pause le midi non rémunérée)
Besoins ponctuels uniquement : Lundi et vendredi
Salaire SMIC 
 
Soit 9 heures par semaine et environ 70 euros net par semaine… Le pied, quoi !
 
C’est dur la vie pour les jeunes ! Je m’adresse à ceux d’entre les vieux qui ne le savent pas encore.
Manifestement MACRON ne le sait pas encore lui non plus, puisqu’il reste sur la faignantise, son seul argument de vieux, lui, le banquier qui a toujours occupé les plus hautes fonctions ! Et s'il veut former des millions de jeunes dans des emplois de bac + 7, c'est qu'il n'a rien compris !
 
Il n'y a pas d'offres d'emplois pour la grande masse des gens sans emplois !

Posté par zalandeau à 09:44 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2018

Macron, la finance pour asservir le peuple Français

 

GSM

Emmanuel Macron Histoire d une Haute Trahison Les preuves accablantes

Le président des riches et des banquiers

Posté par zalandeau à 10:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


16 janvier 2018

Mémoires et radotages (154) – Notre dame des Landes, Philippe de Villiers

GSM

Il est un sujet où je ne me suis jamais exprimé. C’est celui tant controversé du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes…
 
Certes, j’ai bien écouté les arguments des uns et des autres…
 
Convaincu du gâchis écologique que cette infrastructure représenterait, convaincu de la puissance des lobbies financiers intéressés par ce gros gouffre à pognon que constitueraient les travaux et par la complicité et la duplicité des politiciens et des potentats régionaux, il m’est difficile de me représenter la soi disant « impérieuse nécessité » de ce site, pour une ville comme Nantes, qui, à mon avis, veut, comme la grenouille se faire aussi grosse que le bœuf (Roissy), sans aucune autre nécessité sérieuse…
 
Pris entre le dégoût que m’inspirent ces ‘baba cool’ passéistes cradingues dans leurs têtes, qui occupent le terrain et ces élus avides de pognon, incertain quant à l’évaluation de la croissance future du trafic aérien Nantais, je n’étais donc pas enclin à donner un avis, que, vu de loin, je ne me sentais pas capable de formuler…
 
Mais cette vidéo de l’interview de Philippe de Villiers donne les arguments dont nous manquons. Je me range ainsi à ses arguments, parfaitement rationnels, qui manquaient jusqu’à présent dans le débat : NDL ne sera jamais un carrefour de communication, le coût des frais aéroportuaires sera prohibitif pour certaines compagnies aériennes, les touristes bouderont une grande complexification des communications (notamment pour aller assister au spectacle du Puy du fou)… Et donc, l’agrandissement de l’actuel aéroport semblerait la solution raisonnable…
 

 

Par ailleurs, il est intéressant, dans cette vidéo, de prendre connaissance de son opinion sur un autre sujet relatif à l’invasion barbare que nous connaissons actuellement… Et auquel aucun homme politique ne veut mettre fin !
 

Posté par zalandeau à 08:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2018

Preuve par 9

GSM

Combien de jeunes se souviennent de cette vérification de nos calculs (qui n'était pas une preuve de l'exactitude de nos calculs manuels, mais une présomption d'exactitude) ?...

Ecrit par autrui sur internet :

Posté par zalandeau à 09:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2018

Argot, le beau langage

GSM

Le gus qui sortait des goguenots avait une tronche qui débecquetait un max, d’autant qu’y schlinguait le poissecaille. Julot avait envie de foutre une branlée à cet empaffé histoire de l’renvoyer dans ses cagoinces.
«Amène ta bidoche, loquedu ! J’vais t’refaire les ratiches, espèce de baltringue » ! Il lui envoie alors un d’ces va-te-laver, histoire de lui foutre la tourlousine de sa vie.
Mais v’la-t-y pas que l'guignol s’la joue à l’orientale : Il envoie valdinguer Julot à l’autre bout d’la carrée en deux temps trois mouvements !
Non seulement l'autre lui a mis une tripotée en traitre, le sournois, mais il a profité qu'le mac était dans les vapes pour lui chouraver sa bagouse ! « Une bagouse avec une émeraude maousse comaque ! Quel endaufé ! Qu’il aille se faire encaldosser chez les grecs, ça f’ra un p’tit nègre ! ».
 
Mais Julot n'est pas à la ramasse. Il entrave pas comment le cave, (pas si cave que ça), l’a avoiné avec ses p’tits bras, mais si y s’casse pas à toutes berzingues, il va te l'dézinguer, ce minable, qui cause même pas l'javanais, quitte à le chouriner. Il aura bonne mine, après, avec un porte-manteau dans l’buffet !
 
« Tant pis si j’fous l’ramdam et qu’ça foute le chabanais dans l’quartier, du moment que j’lui troue la barbaque et que j’l’envoie ad patres !
C’est qu’j’ai une réputation entre Belleville et Ménilmuche. C’est pas passque j’ai pris un peu d’brioche et que j’suis monté dans les carats, qu’y faut laisser dire que j’aurais pas dessoudé un rombier qui m’a manqué d’respect ».
 
……….
 
Addendum :
 
Le micheton est un clille (client) qui se fait michetonner par une michetonneuse (prostituée du genre sans mac).
Le gigolo ou gigolpince exploite la rombière qu’a d’la tune.
La Taule a trois sens : Soit une prison ou bien l’endroit où on habite ou alors un établissement (en général où on travaille et où on se sent comme en prison).
Le taulier ou la taulière : Patron ou patronne.
Clandé : Tripot
Turbin : très peu pratiqué dans ces milieux qui font turbiner les seules prostituées.
Rififi : Bagarre dans le mitan.
Macquerelle ou Mère-maquerelle : patronne d’un Bordel (boxon, bobinard, boxif, claque).
 
Je crois que ce deuxième article clôt ce précis d'Argomuche et sera amplement suffisant comme référence "dictionnariale" à ceux qui se risqueraient à écrire la langue verte des parigots qui vécurent il y a un siècle...

Posté par zalandeau à 09:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

13 janvier 2018

Style bizarre

GSM

Je relis mes écrits parfois. Et souvent, pour ne pas dire à chaque fois, je découvre des fautes d’orthographes ou de grammaire, fautes d’inattention que je m’empresse de corriger… Ceci, sans compter toutes les autres fautes que je ne verrais probablement jamais, comme toutes ces bombes et obus enterrés par les guerres et qu’aucun démineur ne découvrira… Sauf que je déteste les démineurs qui viennent sur mon terrain, tout comme je déteste les chasseurs qui pour traverser un champ invoquent la loi Verdeille ! J’t’en foutrais de la loi Verdeille ! Alors, les professeurs d’orthographe qui viennent se faire mousser en donneurs de leçons, je les em….. (Ça y est, je m’emballe encore dans le vulgaire…). Disons que ce sont mes fautes, je tiens à m'en occuper moi-même !
 
Ces auto-lectures, souvent de parcours rapides, me font sourire. Pourquoi ? Je crois que le style dans lequel j’écris est à l’origine de l'ironie que j'éprouve. Parfois, j’écris dans un langage plutôt châtié, parfois, je suis sur le registre populaire, trivial, grossier,  argotique…
 
Ces différents styles cohabitent bien souvent dans le même texte, en proportions variables… C’est quand même bizarre… Mais, bien ou mal, intéressant ou inintéressant, c’est moi, entièrement moi, une personnalité étrange que je ne saurais définir…
Alors pour aussi étrange que je sois, je suis ainsi. Je dis ce que je pense, tout simplement, avec bonne ou mauvaise foi, exaltation ou recul.
 
Il arrive parfois que je me contredise, d’un texte à l’autre. C’est que je suis pétri de sincérités successives comme disait… Je ne sais plus qui (et je n’ai pas envie de rechercher sur Wikipédia)…
Extraits de réminiscences scolaires ? Certainement. Enfin pourquoi n’emploierais-je pas les citations que je connais et surtout qui me collent à la peau. Quand on a peu de culture, on l’étale comme du beurre sur du pain comme disait… Je ne sais toujours pas qui et je m’en fous…
 
Enfin, il est à noter que je parle souvent de moi. Mais de qui peut-on le mieux parler, si ce n’est de soi-même ? Tant pis pour l’égocentrisme, tant pis pour ma modestie qui n’a pas l’air d’en souffrir, probablement parce qu’elle est inexistante…
Un texte que j’écris, c’est un texte qui commence tout de suite, sous une « inspiration » immédiate, alors que j’ai de quoi écrire à ma disposition.
On peut dire que beaucoup de sujets me viennent à des moments inopportuns. Ils ne feront l’objet d’aucune formalisation, car ils s’évaporent comme nuages au soleil, sauf s’ils reviennent lorsque j’ai mon clavier sous la main…
 
Je n'ai pas de talent mais j'ai un style, le mien (comme tout le monde d'ailleurs)… Ça ne vaut pas tripette. Ce n’est que du Zalandeau…

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2018

Quelle heure il est ? … Seulement ?

GSM

Tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac… 
 
L’ainé est à 300 km en train de coloriser comme un malade pour un salaire sous le seuil de pauvreté, dans sa chambre meublée en panneaux de particules.
Le cadet fume une clope dehors.
Le Benjamin joue une partie de solitaire sur son PC dans sa chambre.
Ma femme s’assoupit devant la télé dans le salon.
Je suis assis dans la cuisine les yeux dans le vague… 
 
Tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac… 
 
Encore quatre cents millions de tic et de tac à attendre… 
 
Tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac… 
 
J’édite sur le blog. Personne n’est obligé de lire.
Ceux qui veulent, peuvent le faire. Ceux qui ne veulent pas, passent outre.
Si j’imprime et propose mes écrits à mes fils, ils gueuleront, ne liront pas, ou diront qu’ils l’ont fait alors que ce n’est pas vrai.
Alors je les emmerde.
Quant à ma femme ! Qu’elle arrête sa jalousie maladive quand je parle de la beauté et que j’écris le nom de Claudia Schiffer.
Qu’on lise mes texte, OK, mais qu’on les censure, NON !
Merde alors ! C'est vrai, quoi ! Une vie de merde, c'est une vie de merde
 
Tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac… 
 
Encore Trois cent quatre-vingt dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt dix-huit mille deux cents tic et tac à attendre…
 
C’est long !

Posté par zalandeau à 09:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :