16 janvier 2018

Mémoires et radotages (154) – Notre dame des Landes, Philippe de Villiers

GSM

Il est un sujet où je ne me suis jamais exprimé. C’est celui tant controversé du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes…
 
Certes, j’ai bien écouté les arguments des uns et des autres…
 
Convaincu du gâchis écologique que cette infrastructure représenterait, convaincu de la puissance des lobbies financiers intéressés par ce gros gouffre à pognon que constitueraient les travaux et par la complicité et la duplicité des politiciens et des potentats régionaux, il m’est difficile de me représenter la soi disant « impérieuse nécessité » de ce site, pour une ville comme Nantes, qui, à mon avis, veut, comme la grenouille se faire aussi grosse que le bœuf (Roissy), sans aucune autre nécessité sérieuse…
 
Pris entre le dégoût que m’inspirent ces ‘baba cool’ passéistes cradingues dans leurs têtes, qui occupent le terrain et ces élus avides de pognon, incertain quant à l’évaluation de la croissance future du trafic aérien Nantais, je n’étais donc pas enclin à donner un avis, que, vu de loin, je ne me sentais pas capable de formuler…
 
Mais cette vidéo de l’interview de Philippe de Villiers donne les arguments dont nous manquons. Je me range ainsi à ses arguments, parfaitement rationnels, qui manquaient jusqu’à présent dans le débat : NDL ne sera jamais un carrefour de communication, le coût des frais aéroportuaires sera prohibitif pour certaines compagnies aériennes, les touristes bouderont une grande complexification des communications (notamment pour aller assister au spectacle du Puy du fou)… Et donc, l’agrandissement de l’actuel aéroport semblerait la solution raisonnable…
 

 

Par ailleurs, il est intéressant, dans cette vidéo, de prendre connaissance de son opinion sur un autre sujet relatif à l’invasion barbare que nous connaissons actuellement… Et auquel aucun homme politique ne veut mettre fin !
 

Posté par zalandeau à 08:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :