29 décembre 2017

Histoire de France - "Des paroles et des actes" par "OUIE-DIRE"

GSM

Ecrit le 10 mars 2012 à minuit
 
NDLA : Je rappelle que je n'ai pas regardé le débat dont le centre était un gnome agité et nerveux qui se prétendait président...
 
Comment c'était ?
 
Très bien ! Ces deux épisodes inédits du Docteur House sont toujours passionnants de cynisme, de drôlerie et d'imprévu...
 
Ah ? Vous vouliez plutôt parler de 'des paroles et des actes' ???
Si je me fie aux commentaires, match nul ! Exemple :
 
- Une militante UMP : Monsieur le Président était dans une forme, une fraicheur, une décontraction et une sincérité jamais atteinte !
 
- Une militante du PS : Sarkozy a joué le même rôle qu'en 2007. Il était tendu, nerveux, sur la défensive. Il a été déstabilisé et a été agressif !
 
Mais je ne me fie pas aux gens subjectifs...
 
J'ai visionné des extraits après coup. Il en ressort que :
 
* Il a osé dire qu'on le calomniait en le qualifiant de président des riches, lui qui a sauvegardé l'ISF ! Excusez moi, je m'étouffe tellement je suis estomaqué par l'aplomb que présentait ce gros menteur ! Ses conneries en la matière coûtent plus de 2 milliards annuels au budget...
* Il a agressé verbalement ses interlocuteurs, qu'il a pris à partie à chaque fois qu'il y avait une question dérangeante qu'il a ainsi esquivée. Comme d'hab !
* Il se pose en "moi, je", il affirme la confiance des Français dans ses paroles; Ouahahahahahah ! Mais que c'est drôle ! Peut-être la confiance des mongoliens, des Alzheimeriens, ou de ses partisans qui savent qu'il est de leur coté derrière ses mensonges populistes...
 
Bon ! Bien sur, qu'il était très bon dans son exercice de comédien ! Quel talent ! Il est le Sganarelle de la Politique ! C'est d'ailleurs pour cela que 12 % de l'électorat s'est fait baiser par sa parole en 2007 ! (Mais je ne sais pas s'ils apprécieront à nouveau la sodomie...)
 
Cet illusioniste des mots est comme le regretté magicien comique MAC RONAY : Il illusionne par ses mots, mais il désillusionne par ses tours de magie qu'il rate tous sans exception... Sauf que nous, dans le cas de Sarko, on ne rit pas, parce que nous sommes à chaque fois les victimes...
 
NDLA : Finalement mon résumé anticipé était le scenario relativement fidèle de cette émission de merde. Je n'ai pas regretté d'avoir regardé "House"...

Posté par zalandeau à 09:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :