02 décembre 2017

Des remords (mars 2011)

GSM

Quand pourrais-je parler avec toi des problèmes essentiels ? Pourquoi ne l’ai-je pas fait ? Étais-je si superficiel, trop pudique, trop coincé ? Pourquoi ne t’ai-je pas demandé conseil, à toi qui avais atteint la sagesse ? Certes tu n’avais pas pu le faire toi-même, car tu étais orphelin. Mais moi, qui ne l’étais pas, moi qui avais la chance de pouvoir te consulter, de pouvoir échanger avec toi, ai-je des excuses ? Etais-je à ce point écervelé ?
 
Quand tu m’avais appelé, en proie au chagrin et à l’angoisse, lors de l’hospitalisation de « ta petite poule » (notre maman), c'était dans les années 90 je crois, pourquoi n’ai-je pas abandonné mon boulot pour aller te soutenir, pour te tenir compagnie, alors que, sans le dire, tu criais au-secours ? Mais je ne t’ai pas entendu, je ne t’ai pas compris. Je n’ai pas compris que j’avais et que je n’aurais jamais d’autre papa le plus formidable du monde.
 
Il faut que j’atteigne l’âge où je t’ai perdu pour sortir de l’enfance et de l’inconscience. Je commence à comprendre que j’aurais du te donner de l’amour filial et que la pudeur est imbécile.
 
Comment pouvais-je avoir bonne conscience, alors même que j’étais un mauvais fils ? Mais je ne le savais pas. Je ne me rendais compte de rien. Aujourd’hui, je ne peux revenir en arrière pour tenter de réparer. Je n’aurais pas de deuxième chance. Je vivrais avec des remords. Il ne me reste qu’à souhaiter que tu me pardonneras, de là où tu es maintenant.
 
Je ne mérite pas la chance que j’aie d’avoir des enfants qui m’aiment. Cet ancien petit bout de chou qui maintenant mange un bâtard à son goûter, me montre chaque jour son amour, mais si demain il part sans se retourner, comment pourrais-je lui en vouloir ? J’aurais la punition que je mérite, juste retour des choses de la vie.
 
Titbout, viens faire un bisou à Papa ! Chut ! Mais non. Ce n'est plus Titbou... C'est mon grand fils...

Posté par zalandeau à 17:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :