GSM

Ecrit par "Jiellaime" en 2015

 

Bonjour à Tous

 

Je suis d’accord avec toi sur la tournure des évènements, mais malheureusement aucune, je dis bien strictement aucune discussion n’est possible avec l’équipe dirigeante actuelle. De nombreuses tentatives ont été faites sans succès. Je suis également d’accord sur le fait que ça peut être dommageable pour l’Ecole. Peut-être te rappelles-tu la lettre ouverte que j’avais adressée au président de l’amicale il y a un an. Je n’ai bien sûr jamais reçu de réponse de sa part. Par contre, à ma grande surprise, j’ai reçu énormément de messages de soutien.
 
Pour votre information, les contestataires au mode de fonctionnement actuel de l’Amicale se sont réunis pour former un groupe appelé CAMA (Comité Amicaliste des Mines d’Alès). Ci-dessous vous trouverez un résumé de la situation.
 
Je peux vous assurer que ce résumé est extrêmement “soft”. Ce qui se passe dans la réalité est dramatique. Une dizaine de personnes s’est accaparée le pouvoir en bafouant tous les jours non seulement les règles démocratiques élémentaires, mais encore en méprisant totalement les statuts et règlement intérieurs de l’Amicale. Les “communiqués officiels” que vous pouvez recevoir sont un tissus de contre-vérités n’ayant pour objectif que de définir les “bons” (l’équipe dirigeante) et les “méchants”, les contestataires.
 
Plus ça va, plus les décisions sont du type “Car tel est mon bon plaisir”.
 
Sachez enfin que lors de la dernière A.G
 
-  le “Candidat officiel” au poste d’administrateur n’a pas été élu,
 
- que le budget n’a pas été voté,
 
- que la proposition d’augmenter le nombre de membres du C.A (pour leur donner une majorité plus confortable) a été refusée...
 
HISTORIQUE
 
“- 5 juillet 2014 : AG avec 5 présents sur 750 adhérents suivie d'un CA avec l'élection d'un nouveau Président. De nombreux votes sont irréguliers. Le groupe CAMA se constitue et conteste les délibérations de cette AG et l'élection du nouveau Président.
- Les membres du CAMA  adressent 5 lettres RAR au bureau de l’Amicale (7 août, 21 août, 8 septembre,  29 septembre  et 26 octobre 2014). Ils contestent les dernières élections et proposent une démarche de conciliation «  pour résoudre par le haut  »  ces dissensions. Ces lettres resteront sans réponse.
- Automne 2014(et bien avant) : Quelques administrateurs membres du CAMA constatent que le bureau de l'Amicale veut réaliser le projet de construction de 180 studios à la MDE (de 12,3 millions d'euros dont 3 M€ de subventions de la CDC) sans appel d'offres. Ce qui est contraire à toute déontologie. D'autre part ce n'est pas conforme au dossier validé par le Comité Régional de l'Habitat et de l'Hébergement du Languedoc Roussillon.
- Nous rappelons que tous les sociétaires de l'Amicale, membres de CAMA sont favorables au partenariat Ecole-Amicale pour la réalisation du projet CREAPP. Ils souhaitent simplement que l'éthique et la transparence soient respectées.
- AG du 06 septembre 2014 : Importante contestation de 80 % des présents qui refusent de donner mandat au Président pour traiter un marché en VEFA (sans appel d'offres). Ils rappellent également que l'élection de S. Deveaux n'est pas valable.
- Devant le refus de dialogue du bureau, le groupe CAMA est contraint d'agir en justice pour demander l'annulation des délibérations de l'AG du 5 juillet 2014 : assignation au fond devant le TGI d'Alès en date du 06 novembre 2014 à l'encontre de six membres du CA.
 
A suivre...