26 septembre 2017

Mémoires et radotages (135) – Solférino : " Macron m'a tué "

GSMEcrit le 25 septembre 2017

Ils vendent le 10 rue de Solférino… les socialopes ! Hé, hé, hé ! Enfin !
 
Depuis 1981 que je subissais (comme bien d’autres Français), l’occupation de ces Mitterrand (l’homme de l’attentat bidon de l’observatoire), de ces Fromage… Non ! Hollande (dans quelques mois, on n’saura même pas qu’il a existé ce bon à nib) ! Et l’autre illettré qui se bidonnait des faux CV… Comment déjà ?... Ah oui : Camp-bat-des-lisses… Et les honnêtes touristes réguliers de la Suisse : Cahuzac et tutti quanti ! Eclatés, vaporisés, façon puzzle ! Y’a longtemps que j’attendais ça ! Enfin !
 
Y’en a un (enfin je crois) qui a émis l’idée de se réunir dans une cabine téléphonique, histoire de ne pas être à l’étroit avec le nouvel effectif ! Y’en a un autre, plus futé, qui lui a répondu que ça n’existait plus les cabines téléphoniques, mais qu’ils pourraient se réunir par téléphone mobile avec le double appel…
 
Le parti socialope terminé !... Oui mais ils sont ailleurs, parfois nulle part, parfois chez Méluche, parfois transfuges entre Marine et Jean-luc (on ne sait plus)… mais surtout y’en a qui sont chez Macron ! Les socialistes libéraux sont partis chez lui en premier ! Mais les autres ?
 
……….
 
Macron, le plus socialiste des libéraux et le plus libéral des socialistes… Celui qui est socialiste pour attirer à lui ses électeurs socialopes « petits, petits, petits » et qui est ultralibéral pour donner la France à l’Allemagne, à l’Europe, au monde, à l'immigration et au capital : « La France est morte, vive la France » (Traduction en langue Macronienne " La France est morte, enfin, c'est pas trop tôt ! ")…
 
D’abord les Français, c’était que des faignants, des voleurs qui ont des retraites imméritées, des salauds de pauvres qui piquent l’argent des riches en percevant bien trop d’APL. Alors on va à l’étranger dénoncer ces connards de Français en attendant de les enterrer par des millions de migrants plus taillables et corvéables et qu’on fera voter, afin de faire fermer leur claquemerde à ces bons à riens de ‘Francis’… Et puis, on fera venir tout plein de travailleurs détachés, comme le fait la copine Merkel… Oui, c’est vrai, que le système Allemand mis en place sous Schröder, c’est exactement ce qu’il faut : Des travailleurs clandestins low-cost, des emplois à 1 euro de l’heure, des allemands avec un chömage à 400 euros et des jobs-centers qui contrôlent et rayent des listes ceux qui osent refuser le moindre minijob ou qui ont le malheur de ne pas répondre aux questions inquisitrices les plus déplacées, un taux de pauvreté multiplié par 3 en quatre ans… De vrais emplois qui sont devenus des emplois précarisés, avec des salaires paupérisés ! Ca, c’est le paradis du « Miracle Allemand »… Macron veut le même pour les Français !
 
Quel paradis ce serait pour tous ceux qui se feraient encore plus de fric ! Enfin nos industries pourraient employer ouvertement des sous-traitants Roumains dont les salariés sous-payés et exploités de manière éhontée feraient la nique à ces ouvriers prétentieux aux revendications totalement anti-capitalistes !Les Français n'aiment pas les réformes... Pourtant il faut remettre les choses en ordre : Le pognon pour les riches et la misère pour les pauvres. Sinon où va-t-on ?
 
Hé oui, le reste des socialistes 'non-encore-libéraux', il est là : Chez le fossoyeur Macron… Alors, c’est vrai… ils n’ont plus besoin de siège… A part pour prendre un bain du même nom, après la sodomie qu’ils viennent de subir…

Posté par zalandeau à 09:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :