03 septembre 2017

(24) Comme une vie en ténèbres

GSM

" Il est long le jour sans toi, comme une vie en ténèbres,
comme une vie qui se traîne, dans un froid mur de sanglots.
Vas-tu donc me revenir ? Je t’ai aperçue au loin.
Tu cachais mal ton chagrin. Je t’ai abordée confiant.
Lui, il t’a abandonnée, comme tu l’avais fait pour moi.
Si tu peux me revenir, j’ouvrirais si grand mes bras…
Mais je n’ai su te le dire et j’ai caché mon émoi…
J’attends, j’attends que tu sonnes, prenant mon mal en patience.
Je t’aime toujours petite conne, mais ne te le dirais pas
Mais si tu reviens alors, Je te couvrirais de mots,
de mots d’amour pour ton cœur, de mes baisers pour ton corps…
 
Alors, reviens…
Je suis là,
Je t’attends, avec la clé de ton cœur… "
 
Mais le silence efface les cris de l'être écrasé par des sentiments inutiles... La descente aux enfers de l'individu qui ne sait maitriser son environnement fut-il amoureux est le plus méprisable des destins...

Posté par zalandeau à 09:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :