23 août 2017

En ces matins de crépuscule

GSM

En ces matins de crépuscule,
où mon âme exprime sa douleur
au monde noir, par des cris sourds
donne-moi ta tendresse, donne-moi ton amour.
 
Sans ton soutien, je vais périr,
car dans le monde qui nous entoure,
je n’ai plus la force de vivre.
Chérie, petite fleur,
seule ta couleur
illumine ce monde gris,
de la vie brutale de l’inhumain.
 
Je n’ai que toi pour me raccrocher,
je t’en prie, prends-moi dans tes bras.
Sans toi, je ne suis plus rien,
sans tes bras, je n’existe plus.
 
Tu es tout ce qui n’est plus,
la vie , l’amour, l’humanité,
le ciel bleu , le soleil, le bonheur.
Petite chérie, mon cœur d’amour
souffre quand il est loin de toi.
 
L’océan de la vie est vide sans ta présence.
La vie n’est plus sans toi.
La noire journée, près des costumes gris, s’écoule morne,

en attendant mon retour.

Posté par zalandeau à 09:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :