28 juin 2017

(15) Le cœur à vif

GSM

Le cœur à vif, le cœur hagard,
J'aurais voulu te dire je t'aime,
Oui, mais ça, je ne pouvais plus.
J'aurais voulu de la tendresse,
Mais il fallait la mériter.
 
Nous nous sommes rencontrés. Hasard ?
Prémédité ? Et quand bien même ?
Là où nous nous étions connus.
Le cœur battant, le cœur tristesse,
Sur ton épaule ma main posée.
 
Nous avons pleuré,
Tous deux enlacés.
Je t'ai imploré,
Tu m'as pardonné.
 
Alors, comme il se faisait tard,
J'ai ressorti tous mes vieux thèmes.
Je ne recommencerai plus,
Car je t'aime et n'aurai de cesse
De continuer à t'adorer.
 
Mon amour, mon amour, sans fard,
Pour toujours, pour la vie, je t'aime.
Même si "toujours" n'existe plus.
Vivons la vie, cette inconnue.
L'éternité n'est pas humaine.
Soyons heureux, jusqu'à ce soir.
 
Dans ma main, tu as glissé...
 
Ta clé !

.

Posté par zalandeau à 10:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


(14) Le monstre sans cœur

GSM

Le monstre sans cœur
Connaît le bonheur
Créant le malheur
Dans les autres cœurs
Le cœur sans amour
Détruit tout autour
Puis cherche à séduire
Pour pouvoir détruire
L'amour de soi-même
Se mire au miroir
Et se dit je t'aime
Dans le désespoir

.

 

Posté par zalandeau à 09:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :