GSM

Les camps de concentrations, cela n'a jamais existé.

 
L"extermination des juifs et autres minorités, cela n'a jamais existé.
 
Le génocide de masse, mais voyons, cela n'a jamais existé.
Ce sont des fours à pains, peut-être.
 
Les visiteurs, laissaient quelques cadeaux en signe de remerciement, probablement.
 
Ces touristes n"étaient pas prudents de se promener nus.
Un coup à attraper la mort. Cela arrivait souvent, semble-t-il.
 
Ils leur avaient bien dit, les gentils SS : Ne venez pas, c'est dangereux !
 

Pourquoi des ossements dans ces fours ? Des barbecues ? Il fallait bien faire la fête !
 
- Pourquoi autant de fours ?
- Les touristes étaient nombreux !
 
Des douches à gaz mortel ? Vous n'y pensez pas !
Ils savaient recevoir, du coté hygiène, en ce temps-là ! Une bonne douche conservait la santé.
 
La preuve, ces boites à savons... Oui, oui, c'est cela... des cristaux qui en se vaporisant nettoyaient le corps des touristes... Cela faisait juste tousser un peu, bien sûr !
 
Ce n'est qu'une marque du savon distribué à l'époque par les GO (gentils organisateurs).
 
Les chambres à gaz n'existaient pas ?

Je hais les négationnistes !
 
Le génocide de masse, un détail de l'histoire ? Je hais les révisionnistes !
 
Les fours crématoires, légendes ? Ceux qui disent cela sont des êtres abjects,
 
qui veulent faire passer le régime nazi pour un bienfaiteur de l'humanité.
 
Les soldats nazis seraient venus visiter l’Europe pour mettre de l'ambiance, donner des spectacles de midinette et auraient invités 6 millions de personnes dans de gentils camps de vacances : Chelmno, Belzec, Sobibor, Treblinka ?
Cela suffit ! les plus grandes horreurs en matière d'extermination y ont été commises !
 
Rien qu'en France, Pétain, traitre notoire, acoquiné à Darlan, Laval et bien d'autres, ont tué des Français, ont déporté par dizaine de milliers des compatriotes, au seul motif qu'ils n'avaient pas la bonne ethnie. Ils ne sont jamais revenus, exterminés par la barbarie nazie.
 
Que les négationnistes puissent encore parler en toute liberté et mentir en niant tous ces crimes est une des aberrations de la démocratie, qui permet à des ordures de perpétuer  à l'infini la possibilité des actes les plus barbares dont est capable leur nature criminelle.