GSM

Bravo les Français, vous pouvez être fiers !
Après avoir élu les pires présidents pendant quarante ans, ils ont réussi à élire le 7 mai 2017, le pire des pires !
 
Hormis, la caste qui savait pertinemment que voter pour Macron était le seul vote permettant de continuer de jouir en toute impunité des privilèges souvent injustes et parfois immoraux, une partie des Français s’est laissé abuser par la véritable machine à manipuler et à désinformer et a consciemment voté pour celui qui va la dépouiller encore plus au profit des privilégiés du système…
 
Même hier, lors de l’annonce des résultats, les journalistes, complices des comploteurs, ont cru bon, pour valoriser leur nouveau suzerain suprême, de le flatter par des comparaisons inappropriées. Ils ont dit que leur poulain avait fait un meilleur score que Sarko contre Ségo, et même que Hollande contre Sarko, bref, le meilleur score de toute l’histoire de la 5ème république ! Quelle comparaison imbécile !
 
Ils savent bien que Marine étaient l’élément diabolisé et que la seule comparaison qui vaille c’est celle du 2ème tour en 2002 : Le Pen contre Chirac !
Les conclusions de cette véritable comparaison sont alors très différentes : Macron a fait beaucoup moins que Chirac, parce que les gens ont toutes les raisons de se méfier bien davantage de lui,  que du cinquième président de la république !
Et inversement Marine a pu faire un meilleur score parce que justement le représentant de la finance libérale était son adversaire… Si Macron n’avait pas existé et si elle avait eu au deuxième tour, en face d'elle, Mélenchon ou Fillon, ou même, encore mieux, 'un Fillon qui n’aurait pas été déstabilisé par le complot des affaires', son score aurait été bien moindre !
Dans le même ordre d’idée, n’importe quel autre candidat non diabolisé, porteur d’une telle somme de mécontentement populaire, aurait triomphé largement devant le candidat des banquiers !
 
Nous entrons effectivement dans le vif du sujet : Cette élection a été truquée du début à la fin : L’establishment libéral et le monde de la finance, dans une même alliance, ont voulu et ont fait sacrer ce roi qui sera leur suzerain dévoué…
 
Le peuple Français n’avait aucune chance ! La diabolisation a encore une fois servi, à transformer le FN en un mur de squash. Jamais le mur dans une partie de squash ne gagnera la partie et jamais le mur de squash ne deviendra un véritable joueur en mesure d’emporter la partie… En affaiblissant les opposants pourtant majoritaires à ce démon de la finance libérale, le mur de squash a donc ainsi permis la victoire du Belzébuth qui va bientôt pourfendre les salariés, les chômeurs, les retraités, au grand profit de ses copains du grand capital, du flux non maitrisé des capitaux et des personnes, des bénéfices off-shore.
 
Oui, mais voilà : Il y a le mur de squash ! Mitterrand avait déjà flairé le parti qu’il pouvait tirer de cette formation politique en polluant les combats électoraux, qui transformaient à chaque fois les combats à la ‘loyale’, en combats truqués…
 
Mais jamais de toute l’histoire de la cinquième république, un Président n’a été élu avec tant de triche et de trucage et jamais un président ne sera autant anti-peuple de France… Comme si nous avions élu cette fois, à la place d’un monarque, un dictateur…
 
Il ne reste à souhaiter que les législatives apportent un équilibre défavorable au fonctionnement de cette machine conservatrice et que les résistances citoyennes se mettent au travail vite fait !
 

Ou bien, un peu de rêve fait parfois du bien, il faut souhaiter que la grâce divine éclaire le nouveau dictateur-élu et le transforme en monarque éclairé, soucieux de son peuple, de TOUT son peuple !