GSM

Un monde d’Amour existe dans l’au-delà. C’est là que je place toute mon espérance.
Ce monde de brutes n’a plus mon assentiment. Je n’ai plus d’illusion sur le devenir apocalyptique de l’humanité. L’homme est le seul animal qui aura su éliminer toutes les espèces même la sienne.
 
Ces propos, je le sais, ne sont pas appréciés. Je n’en ai cure. Ils sont l’expression de ma perception de la funeste évolution du monde.
 
Il n’est point besoin d’aller voir de par le monde. Regardons seulement chez nous, pour une fois...
 
Nous avions élu un tyran, qui sous couvert de vouloir notre bien, nous a réduit en une France bipolaire, les « bons » riches, d’un coté, et les « mauvais » pauvres de l’autre. Sous prétexte d’égalité, il avait destiné l’éducation aux nantis et la justice aux riches. Sous prétexte de liberté, il priva des acquis, ceux qui les avaient conquis. Son successeur, sous prétexte de progrès, nous mène tout droit à la régression.
 
Combien de temps tous ces mensonges successifs feront-ils illusion ?
 
Ferons-nous une révolution ?
 
Je ne pense pas. Je crois que nous nous laisserons tondre comme des moutons.
 
Si un vent de révolte ne se lève pas, si une révolution, ne nous porte pas à fonder une VIème république, c’en est fait du « Pays des droits de l’homme », qui n’en a plus que le nom.
 
Notre constitution a servi de modèle pour élaborer celle de nombreux pays Africains et sud Américains. Tous sont passés par d’épouvantables dictatures. Nous avons eu la chance de ne pas subir le même sort. Mais force est de constater que cette constitution n’est pas adaptée à une vraie démocratie, c'est-à-dire la Maîtrise de leur sort par les citoyens.
 
A chaque fois que nous élisons un président, nous lui signons un énorme chèque en blanc et il n'en fait qu'à sa tête.
 
Nous avons eu Mitterrand et les quarante voleurs, Chirac le grand menteur, Nico le démago roi des riches, Flamby le culbuto pervers qui trahit le peuple et maintenant nous avons le Roi des loups de la finance recouvert de la peau d'agneau du peuple...
 
Cela ne peut plus durer.
 
Aurais-je la chance de connaître une assemblée constituante, qui jetterait les bases d’une vraie démocratie, basée sur le respect du programme par l’élu, sous peine de sanction ? La parole serait donnée au peuple par un référendum sur les sujets importants. Une obligation faite au chef de l’état de respecter les droits de l’homme, de combattre la misère, de faire jouer l’entraide nationale, de porter secours à la détresse intérieure et même extérieure. Des référendums d’initiative populaire pourraient mettre un terme instantané à un mandat d’élu, qui ne satisferait pas à ses obligations…
 
AUX ARMES CITOYENS !
 
Quels citoyens ?  C'est vrai ça, j'emploie un mot désuet. Il n'y a plus d'esprit citoyen, il n'y a plus d'attitude citoyenne. Aux armes personne ! Chacun pour sa gueule ! La France est morte, vive la France ! Le monde nous broie, vive le monde !
 
De toute façon, un monde d'amour existe dans l'au-delà... Enfin, peut-être...