GSM

Hier s’est joué le sort des Français… On sait hélas qui sera élu dans quinze jours !
 
Et comme d’habitude, les Français se font baiser par eux-mêmes… Enfin, disons la moitié… L’autre moitié a obtenu ce qu’elle voulait : Plus de libéralisme, plus de fric, plus de liberté de vivre du système financier, de la spéculation, de la délocalisation, de la libre circulation du pognon…
Quand à la moitié qui refusait d’être les dindons de la farce, ceux qu’on plume et qu’on jette, ceux qu’on pressure pour redistribuer aux nantis, ceux qu’on met en concurrence déloyale, ceux dont on déstructure la vie parce qu’il faut faire des économies sur leurs dos au profit des multinationales… et bien ceux-là, abusés par des cadeaux miroir aux alouettes, se sont joints aux autres. Ils se sont joints à ceux qui vont les plumer…
 
Cela a commencé avec Mitterrand, et cela n’a pas cessé depuis. A chaque fois, on élit des présidents de plus en plus mauvais et on s’aperçoit par la suite, que c’était vraiment celui qu’il ne fallait pas élire… Le candidat qui sans nul doute ne devrait surtout pas être élu dans quinze jours et bien comme depuis près de 40 ans, c’est celui-là qui sera élu. Alors que pourtant, tous les signes montraient et montrent qu’il est celui qui est le plus inféodé à la finance internationale, que se sont ralliés à lui, tous les politiciens de droite, de gauche et du centre qui veulent continuer à profiter du système, voire bénéficier d’un strapontin du coté du vainqueur…
 
Le génie des Français : se faire avoir à chaque élection ! Je crois qu’une dictature, où le candidat s’impose contre la volonté des Français, leur permettrait de se révolter… Alors que là, vu que l’élu est le résultat d’un processus démocratique, ils n’oseront rien dire parce que « nous l’avons choisi »… Sauf que le futur élu, n’est pas celui qu’il laisse paraître (comme d’hab) et a bénéficié d’une cabale visant à éliminer d'autres candidats, alors que lui-même en aurait mérité autant, mais a été protégé par le système médiatico-judiciaire et achèvera son parcours à l’aide de la diabolisation anti-renouveau habituelle. Nous resterons encore une fois, dans ce système honni par la moitié des Français.
 
Je regrette, je ne l’ai pas choisi, moi, de plonger dans le futur quinquennat le plus conservateur qui sera depuis la 3ème république ! Si les Français des classes populaires sont masochistes et cèdent à des promesses imbéciles, qu’ils ne viennent pas faire le malheur de ceux qui ont les yeux grands ouverts !
 
Reste à souhaiter que la grâce divine tombe sur ce candidat et l’empêche de creuser le déficit, l’empêche de baisser les revenus des plus modestes, l’empêche de faire des cadeaux aux entreprises, l’empêche de remplacer les travailleurs Français par la délocalisation, la main d’œuvre étrangère et la main d’oeuvre détachée, l’empêche de favoriser les fuites de capitaux, de bénéfices, l’empêche de faire venir des migrants pour appauvrir nos ressortissants, l’empêche de se servir du terrorisme comme arme d’influence et de chantage contre le peuple Français, l’empêche d’accepter tous les dictats iniques de l’U.E. qui nous détruisent à petit feu, l’empêche de signer les accords TAFTA et CETA qui vont nous saigner à blanc et  nous empoisonner…
 
Dimanche 7 mai, je continuerai à voter contre Macron, en pure perte, je le sais, puisque tout est programmé pour la victoire du plus vénéneux des candidats… Et dans quelques années, on verra qui avait raison… Mais ce coup-ci, je mépriserai ouvertement tous les crevards qui se plaindront. Je leur dirai : je vous avais prévenus : « Vous avez voulu voter pour le système comme ceux qui en bénéficient, c’est tant pis pour vous ! »