26 février 2017

L'auto satisfaction ( I can't get no, satisfaction )

GSM

Journal personnel du 2 mai 2008 :

 

J'en ai marre. Mon patron (ex-fils du patron) est un gros con ! Pourquoi ne s'aperçoit-il pas de la différence entre ces jeunes trouducs et les gens comme moi ? C'est vrai, ça merde !...Je me dis que mes problèmes de mémoire me causent un préjudice dans mon travail, au cours duquel j'exécute moins de tâches qu'avant. C'est vrai ! Mais il faut relativiser... Je vaux quand même un kilomètre de petits merdeux comme ces deux idiots qui n'arrêtent pas de se faire mousser... D'ailleurs, ils ne savent rien faire d'autre que se faire mousser... Mais dans le calbar, ils n'ont que dalle !

 
Quand je compare, je me dis que je n'ai plus rien à foutre avec ces loquedus...
 
Par exemple : Mes collègues ne font que des courriers du genre : "veuillez trouver ci-joint..."... Ok ! Ils en font plein, pour ça ils sont hyper-doués...
 
Perso, je suis (par mon chef et ami), chargé de la partie épistolaire polémiste ( lettres recommandées + AR, mises en demeures, contre-attaques argumentées lorsque nous sommes mis en cause, etc...), que bien entendu, les autres ne savent ni n'osent faire (incultes et couille molle, au singulier car je suppose qu'il n'en ont qu'une, voire pas du tout)...
 
Quant aux réunions avec  les "JACOBS's boys", au cours desquelles, mes collègues récitent  l'avancement du chantier comme on dit sa prière, aujourd'hui, quand arrive mon tour je dis :
 
" Je ne vous parlerai pas de l'avancement du chantier, puisque vous le recevrez prochainement par courriel. Je profite du temps de parole que vous m'accordez, pour aborder des sujets autrement plus importants, qu'il vous faut régler rapidement. Je veux parler de quatre points bloquants, qui actuellement obèrent les possibilité d'avancement des Corps d'état Architecturaux et à terme, mettent en péril la tenue du planning général du chantier et les intérêts essentiels du Maître de l'Ouvrage...". Ils en ont eu tous pour leur grade ! Nomdidiou ! J'te les ai matés ! On n'a pas à couvrir les entrepries défaillantes ! C'est nous-mêmes qui devons être clean. Avec la formalisation écrite que j'ai réalisée ensuite, je suis bordé et mon employeur est couvert... Ce n'est plus un parapluie que j'ai ouvert, mais un véritable chapiteau !
 
Ils viennent tous avec leurs questions ineptes et sans saveur, je viens avec mes injonctions importantes, même si cela les dérange...
 
Alors, même si je ne suis pas reconnu dans mes capacités, j'ai quand même toujours les compétences de mon expérience... Je me demande aussi si mon "chef et ami" parle de mon action auprès de ce con de patron... C'est pas certain... J'ai des doutes...
Je n'ai plus qu'à être content de moi, à défaut d'autre chose. Et puis merde, je fais mon taf et je les emmerde, ces trous du cul !
 
Allez, va !... L'auto satisfaction, c'est mieux que rien...
I can't get no satisfaction,
I can't get no satisfaction.
'Cause I try and I try and I try and I try.
I can't get no, I can't get no
When I'm drivin' in my car
and that man comes on the radio
and he's tellin' me more and more
about some useless information
supposed to fire my imagination.
I can't get no, oh no no no.
Hey hey hey, that's what I say
I can't get no satisfaction,
I can't get no satisfaction.
'Cause I try and I try and I try and I try.
I can't get no, I can't get no.
When I'm watchin' my TV
and that man comes on to tell me
how white my shirts can be.
Well he can't be a man 'cause he doesn't smoke
the same cigarrettes as me.
I can't get no, oh no no no.
Hey hey hey, that's what I say.
I can't get no satisfaction,
I can't get no girl with action.
'Cause I try and I try and I try and I try.
I can't get no, I can't get no
When I'm ridin' round the world
and I'm doin' this and I'm signing that
and I'm tryin' to make some girl
who tells me baby better come back later next week
'cause you see I'm on losing streak.
I can't get no, oh no no no.
Hey hey hey, that's what I say

I can't get no, I can't get no,
I can't get no satisfaction,
no satisfaction, no satisfaction, no satisfaction.

Posté par zalandeau à 09:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :