23 février 2017

La TVA sociale par un pionnier

GSM

J'aime bien la TVA sociale expliquée par des nuls en maths et par des idéologues : C'est n'importe quoi !
 
La TVA sociale sera ce qu'en fera le législateur.
 
Ce concept existe depuis bien avant la naissance des couches-culottes qui en parlent sans savoir...
 
On supprime les charges patronales sur les salaires.
On ajoute une TVA sociale, calculée comme une TVA, sur le prix HT du produit, (ce produit étant moins cher hors taxes, puisque le prix global de la main d’œuvre a baissé).
Ensuite, sur le prix obtenu on rajoute la TVA normale comme avant.
 
En moyenne, les prix obtenus sont identiques.
 
Je dis bien en moyenne. Car les produits à fort pourcentage de main d’œuvre, comme le bâtiment, les services, vont baisser.
 
Les produits comportant peu de Main d’œuvre (produits importés), vont augmenter sensiblement...
 
L'assiette, normalement est celle de la TVA normale + les produits exportés. Donc, tous ce qu'on importe + tout ce qu'on produit (que l'on consomme sur le marché intérieur ou non). Mais certains voudraient exonérer les exportations de cette "cotisation", ce qui ferait que les Français cotiseraient pour les salariés qui travaillent à l'export, ceux-ci ne cotisant pas pour eux-mêmes... Expliqué autrement, les Français subventionneraient de leur poche les exportations... Cela fait une sacré différence d'idéologie avec le concept de base !!!
 
Voilà le concept qui avait été créé dans les années 80.
Il est possible de se reporter au Monde Diplomatique de l'époque.
 
Les avantages :
- c'est qu'un patron considère sa main d’œuvre comme moins chère et donc moins pénalisante.
- c'est qu'un produit importé soit plus cher et donc nos produits à nous moins chers sur le marché intérieur, d'où l'amorce d'une possibilité d'enrayer le chômage et la délocalisation...
 
Alors ceux qui tapent sur la TVA sociale n'ont qu'à se renseigner avant...
 
Que les gens de gauche, qui actuellement sont contre la TVA sociale, se rappellent que, lorsque la gauche a perdu le pouvoir après la mort de Mitterrand, elle a chanté les "mérites" de ladite TVA sociale par la bouche même de leur très idolâtré "Dominique Strauss Kahnn", seulement parce qu'ils savaient Chirac opposé à ladite mesure...
 
La gauche est contre quand la droite est pour, la droite est contre quand la gauche est pour. Il faut toujours empêcher le parti au pouvoir de prendre les bonnes mesures. Il serait trop beau d'améliorer la situation...
 
Si vous pouviez arrêter votre Dogmatisme de mauvaise foi à géométrie variable !
 
Si on la fait comme j'ai dit, la TVA sociale est une bonne chose. Notre baguette de pain et notre Renault seront moins chers. La Toyota et l'écran plat seront plus chers.
 
Alors évidemment, si on fait autrement, par exemple, ne pas supprimer les charges sociales patronales ou faire une TVA sociale exorbitante, évidemment, le consommateur se fera rouler dans la farine... Et le but ne sera pas le même, mais seulement de ponctionner nos portefeuilles...

Posté par zalandeau à 09:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,