GSM

Que ce soit consciemment ou inconsciemment la femme cherche naturellement à séduire. Comme une fleur s'épanouit, comme un lion mange des gazelles, la femme séduit. C'est sa destinée.
 
Quand un homme fait sa déclaration à une femme, ne serait-il pas plus facile qu'elle lui réponde gentiment "non " ? Et bien non. C'est trop franc. Il vaut mieux garder le silence, pour qu'il continue à se torturer. Parce que la séduction c'est aussi ça : harponner l'homme et le laisser accroché au harpon afin qu'il souffre comme une bête, ou bien alors qu'il languisse et s'attache davantage à celle qui se refuse provisoirement ou non. Quelle stratégie vicelarde ! Il a fallu que je réalise que ce silence était un "non", pour comprendre... Pour qu'il me revienne à l'esprit ce que me disait mon père :
 
"L'amitié entre homme et femme, ça n'existe pas. Il y a, soit de l'indifférence ou bien de l'attirance sexuelle. Et pourtant, ce serait si bien l'amitié... Pour un ou une hétéro, l'amour avec une autre personne du même sexe, s'arrête à l'amitié, mais l'amitié d'un homme avec une femme se transforme en désir. Pour un homo, c'est l'inverse.
 
Être ami avec une femme, c'est soit être une femme hétéro, soit un homme homo."
 
J'aurai du me mettre ces sages réflexions de mon père en tête...
 
La pute, c'est clair et net, elle vend sa prestation. La femme, elle, sème son charme à tout vent en même temps que ses phéromones, mais n'accorde ses charmes qu'à celui qu'elle choisit comme étant le meilleur garant de ses propres envies de sécurité et d'avenir.
 
Le mythe d'Ulysse attaché au mât de son navire pour ne pas céder au chant des sirènes, était une parabole, mais personne à l'école n'avait pris le temps de nous l'expliquer...Surtout quand le prof était une femme ! Ne surtout pas nous instruire des risques que les femelles nous font courir...
 
La condition de mâle est ridiculement triste. Il n'est qu'à voir la nature. Comme il est pathétique, de voir plein de mâles tourner autour d'une femelle et se battre entre eux pour l'avoir...
 
Et pendant ce temps la femelle se fait les ongles, se met du rouge à lèvres, du parfum, un string en peau de panthère et un wonderbrass à faire bander les morts. Pourquoi les femmes ont-elles une voix si charmeuse, un déhanchement, des mots ensorceleurs ? La nature les a faite ainsi pour séduire tous ces grands benêts que nous sommes.
 
Seuls les Don Juan, les dragueurs, les chasseurs, savent tout cela. Et ils utilisent dans l'autre sens les appâts qu'ils savent attirer les femmes. Rien à voir avec l'apparence de notre personne. Non, seulement le sourire, des mots menteurs, les rassurer, les tenter vénalement. On n'a pas besoin d'être beau, intelligent etc… Non, ce qu'elles veulent c'est pouvoir faire un nid avec le mâle qui est le plus susceptible d'assurer de faire bouillir la marmite, et d'avoir une belle portée de petits. Les femelles recherchent la sé-cu-ri-té. L'amour, elles en ont plein la bouche pour nous attirer, mais nous on en a plein la tête (désir, envie et aveuglement hormonal)...
 
Et c'est comme ça que l'espèce se perpétue, sur un quiproquo universel où l'amour n'est qu'une grande illusion et où la solitude est la règle.