06 septembre 2016

Le réchauffement climatique ?

GSM

Le réchauffement climatique est-il le seul scénario possible ?
 
Petit à petit la "pensée unique", s'est installée sur cette question...
Certes ce scéna rio est le plus plausible.
 
Mais il s'élève les voix de nombreux scientifiques qui proclament qu'une possibilité d'ère glaciaire est plus probable...
 
Quand je dis "il s'élève", il faut bien chercher, car, les tenants de la théorie du réchauffement exercent une véritable répression et une dictature envers tout ce qui va à l'encontre de leur théorie.
Ils vont même jusqu'à trafiquer des données pour rendre plus crédible le réchauffement...
Exemple : Ils "effacent" de leurs graphiques le réchauffement qui a eu lieu au cours du XIIIème siècle, à seule fin de prouver que le réchauffement est continu et non cyclique.
 
De même, l'interprétation de la composition des bulles d'air contenues dans des carottages effectués dans des glaciers est prise au pied de la lettre par ceux qui croient au réchauffement.
Or la glace est poreuse. La migration au cours des siècles, du contenu des bulles d'air, rend l'interprétation des analyses plus que douteuse.
 
Certes, pour ma part, je comprends que le réchauffement actuellement en cours, fait fondre la glace des pôles. L'amenuisement des zones blanches (glaciers, neige), empêche la réverbération et accélère le processus de réchauffement de la terre...
 
Mais, en fait le souci principal est que le réchauffement crée un bouleversement du climat. Les amplitudes des catastrophes (Tempêtes, inondations, cyclones) et les amplitudes de température, sont à mon avis les facteurs les plus porteurs d'une probabilité de refroidissement, à terme, de la terre...
 
En effet :
1°) Le réchauffement du pôle arrêtera l'effet de convection du Golf Stream, qui actuellement adoucit et tempère nos climats européens.
2°) Les pluviométries catastrophiques, enlèveront la terre arable des sols cultivables. Les sols seront alors plus clairs et plus réverbérants, donc le sol conservera moins la chaleur du soleil.
3°) Pour un lieu donné, l'augmentation d'amplitude des températures extrêmes, si, et cela a l'air de se prouver, est supérieur à deux fois, l'augmentation de la moyenne des température de ce lieu, aura pour conséquence mathématique, que parfois la température la plus basse sera plus basse qu'actuellement.
 
Si des conditions météorologiques froides durent un peu, sans le réchauffement du Golf-Stream, avec un réchauffement moindre du sol par le soleil, on risque alors une glaciation rapide, par des pluviométries neigeuses abondantes et qui tiendraient. Plus le sol se couvrirait de neige et plus la glaciation se généraliserait...
 
Cette hypothèse de la glaciation est possible, mais bien sûr non certaine.
 
Mais je crois, que pour l'humanité, la glaciation serait moins pénalisante que le réchauffement...
 
Pour le moment, il faut bien comprendre que les USA essayent de faire main basse sur les réserves énergétiques (ils ne sont pas les seuls).
S'ils le font, c'est pour se prémunir contre l'hypothèse du refroidissement et de la glaciation que les rapports secrets de la Nasa ont remis à la Maison Blanche.
 
Alors, Réchauffement, ou glaciation ?

Posté par zalandeau à 09:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :