GSM

Je reviens de manière plus personnelle sur ce 14 juillet… Vers la fin du défilé que je regardais en zappant sur plusieurs chaînes… Je dois d’ailleurs dire que je n’ai jamais vu un défilé aussi mal filmé, aussi mal commenté par des andouilles tout juste bons à ramasser les papiers gras après la fête… Donc, on approchait de midi, quand j’ai pensé que, quand-même, il était fantastique que la coupe du monde ait échappé aux attentats et que notre fête nationale semblait également devoir en être épargnée, alors que pourtant il me semblait que c’était l’événement emblématique de la France et donc, un très gros objectif éventuel de cible pour la mouvance terroriste…
 
Hélas, le soir même mes idées se sont avérées justes. Mon optimisme aura été de courte durée…
 
Stupéfait, comme tous les Français, j’ai été ému aux larmes, par ces familles endeuillées et je suis resté hypnotisé devant la télé, espérant quelque bonne nouvelle… ce qui était totalement stupide, car plus le temps passait, plus le bilan était lourd et désastreux…
 
J’ai eu une colère froide… cette envie de tuer du Daesh, du terroriste, du prosélyte, de l’extrémiste… Que n’avais-je quarante ans de moins, pour être dans les forces spéciales et casser de l’islamiste, ai-je pensé cette nuit-là…
 
Mais faudrait-il que ce gouvernement ait envie de faire la guerre à nos ennemis de l’intérieur… Mais de par le grand écart entre ses paroles et ses actes, je ne suis pas certain que ses motivations soient essentiellement axées sur la défense des Français, mais plutôt sur ses intérêts propres… lesquels ne comportent que les mesures minimalistes faisant croire qu’il s’occupe du problème… L’objectif de ce gouvernement c’est d’être réélu en 2017… Alors autant laisser les Français continuer de se rassembler par la peur  autour de l’actuel exécutif qui les protège… Mais si l’état protège trop, sans attentat, sans peur, il n’y aura plus aucune reconnaissance à attendre de cette plèbe ingrate que nous sommes…
 
L’augmentation des moyens en deux ans est totalement ridicule… La politique de complaisance confessionnelle est écœurante… Quand je pense à Juppé, qui n’est pourtant pas de gauche, faisant comprendre qu'il " vaudrait mieux être islamiste que mort "… J’ai le sentiment de plonger dans un passé de collaboration qu'heureusement ma date de naissance m’a épargné…
 
Mes parents sont partis à temps pour ne pas revivre une deuxième fois la honte des années quarante… Mais hélas, mes enfants risquent bien de connaître à leur tour, la défaite des élites qui se rendent sans se battre et se prosternent lâchement, livrant le peuple à la merci des barbares…
 
Je n'accepte pas les demi-mesures de l’état en matière de guerre contre le terrorisme… Il faut une guerre totale !