GSMEcrit le 12 mai 2016

Le 49.3 va probablement entériner la loi telle que son projet est amendé actuellement.
 
-Il est sidérant qu’en partant d’une simple ‘envie’ de dépoussiérer le code du travail, ce gouvernement despotique inverse la valeur du droit du travail en le plaçant sous les accords de branche et sous les accords d’entreprise (Que les entreprises imposeront par chantage aux salariés), renvoyant le code du travail au rebut des gadgets inutiles.
-Il est aberrant d’autoriser la baisse de majoration des heures supp. Jusqu’à 10% au lieu de 25% actuellement. Salariés exploités, est-ce du progrès ?
 
-Il est débile de surcharger les entreprises (référendums internes), compte de ceci, compte de cela… Quant un énarque veut simplifier, c’est toujours en compliquant.
 
-Quant aux modalités de licenciement économique, n’importe qui comprend que les experts en faux comptables ont de beaux jours devant eux !
 
C’est presque un accord perdant/perdant ! Mais les plus perdants, ce sont bien entendu les salariés qui d’un seul coup reviennent en arrière de 50 ans sur leurs acquis sociaux !
 
Donc, on a bien compris, que le souci de ce gouvernement est de renvoyer le salariat Français aux conditions de vie des pays émergeants et que sous une étiquette ‘socialiste’, nous avons affaire à de l’ultralibéralisme débridé, pour lequel le travail passe après les profits, la grandeur de la France après les intérêts particuliers, les conquêtes sociales après la régression mondialisée  !
 
Il n’est pour s’en convaincre, que de regarder attentivement l’interrogatoire devant la commission sénatoriale de Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale, (salaire 2 254 692 € en 2014). Ses pieux mensonges (parjures) de 2012 dénoncés dans les Panama papers, passent à la trappe… Bon, je sais, il s'agit du Sénat. C’est en fait une interview courtoise, dont le gouvernement se détourne pudiquement préférant laisser le temps faire son œuvre d’oubli.
 
Déjà, on l’avait bien vu, Michel Sapin, invité de Cash investigation, avait été très timoré sur ses intentions… Et pour cause ! Nos élites, de droite comme de gauche, mis à part quelques résistants communistes ou patriotes, soutiennent ce système totalement dédié à l’arnaque, la fraude et l’enrichissement sans barrière…
 
La fraude fiscale annuelle est de 80 milliards, la déficit budgétaire annuel est de 73 milliards… Il parait qu’on est dans la merde !.. Voyez-vous ça ! Et à cause du laxisme de qui ? Et à cause de la complicité de qui ?
 
Vous votez pour eux et ils vous le mettent bien profond en vous faisant croire que c’est pour votre bien ! Macron, énarque conservateur non socialiste, issu de la banque Rothschild, favori de nombreux Sarkozystes… c’est social, ça ?
 
Le système LR-PS n’a que trop duré !
 
A quand le coup de balai ?