GSM

C’est pour cela que je me replie sur ma famille et plus précisément sur ma famille proche… Elle me déçoit moins que ces dirigeants sans conscience, sans valeur humaine… Et pour tout dire, cons comme des bites !
Je me lâche ? Et pourquoi pas ? Après tout la vie est courte, " passe, passe le temps, il n’y en a plus pour très longtemps " (comme disait Moustaki)… Et puis je ne me suis jamais engagé à être poli… Et puis il faut dire que maintenant je radote, alors j’ai des excuses…
 
Je suis le patriarche comme je le disais précédemment : Plus de parents, plus de famille de ma mère, plus de famille du demi-frère de mon père… Cela fait tout drôle quand même !
J’ai des responsabilités, ou du moins je les prends comme telles… Je me fais du mouron pour mes petits garçonnets… Oui enfin… ils ont de 23 à 32 ans, mes moufflets !... Je n’ai pas réussi à dire " mes grands garçons ", contrairement à mes parents, qui savaient que respecter leurs enfants c’était aussi ne pas les infantiliser… J’ai des progrès à faire en la matière…
 
Y’a un truc qui me fascine, c’est les qualités de mes petits… grands garçons !... Tiens, prenons l’honnêteté, par exemple ! C’est incroyable, ce qu’ils sont d’une honnêteté scrupuleuse ! Et je suis si fier d’eux !... Parce que, finalement ils sont comme moi. Je peux avoir une confiance absolue en eux… Je n’en reviens pas… Et pourtant… Leur ai-je donné des leçons de morale ?... Leur ai-je appris ?... Je ne crois pas… Je ne m’en souviens pas… Est-ce une histoire de gènes ?... Est-ce une sorte d’imprégnation ?... Peut-être l’exemple, alors ?
Disons que, peut-être dans leur tendre enfance, je leur aurais peut-être emprunté quelque chose et rendu en leur disant « il faut toujours rendre ce qu’on nous prête » ? Ou bien « Ça, c’est l’argent des courses pour Maman, il ne faut pas y toucher » ? Vas savoir ?
J’ai demandé à ma femme… elle non plus ne se souvient pas…
Nous ne leur avons jamais donné d’argent de poche quand ils étaient petits, alors que beaucoup de leurs copains en avaient… Et pourtant, jamais ils n’ont piqué quoique ce soit dans un porte-monnaie…
Je leur ai donné des sous quand ils m’aidaient, quand ils ont été un peu plus grands… Peut-être ont-ils compris que l’argent, cela se gagnait ?... Peut-être aussi ressentaient-ils cet amour qu’on leur prodiguait et qu’ils en étaient reconnaissants ?... Quoique je connaisse autour de moi des familles où les enfants sont devenus de petits prétentieux, malhonnêtes, cons… que leurs parents laissaient tout faire, soi-disant pour " l’épanouissement de leur personnalité "…
 
Finalement… je pense qu’on a pas du leur laisser tout faire… finalement non… On a du leur expliquer… Et je sais qu’ils m’ont craint… Cela m’a servi d’autorité… Comme cela, je n’ai pas eu à sévir… Et puis… certainement qu’ils avaient un bon fond…
 
Je suis très fier d’eux ! Pour ces qualités, qu’ils ont… et aussi surtout parce que ce sont mes enfants, bien sur !...
 
Ce ne sont pas pour autant de petits anges. Ils ont leurs défauts… Mais ceux-ci sont si minimes et si véniels…