GSMEcrit le 14 février 2016

 

Enfin, bref, peu importe ce que l’on croit… L’important, c’est d’avoir l’esprit droit et honnête, de bonnes intentions et des actes en conformité avec ces dernières… Parce que, quand je pense aux profiteurs, aux escrocs, aux malfaisants qui fréquentent les églises, je me dis que l’habit ne fait vraiment pas le moine. C’est de cela que les religions ont toujours souffert : Elles ne savent pas trier le bon grain de l’ivraie… Je ne crois définitivement pas aux religions !
 
Aimer son prochain, c’est aimer Dieu… C’est ce que je crois. Comme je l’ai déjà dit : Aide-toi, le ciel t’aidera. Aide les autres, mais ne te fais pas baiser la gueule : "Trop bon, trop con", dit-on !
Le monde est plein de pervers… Ne tends pas l’autre joue à celui qui t’a giflé ; Fous-lui plutôt un bon marron dans la tronche ! Car, autant je suis pour que l’on n’enfonce pas les faibles et les opprimés,  mais que l’on doive tout faire pour les aider, autant je crois, qu’il faille neutraliser les mauvais, les pervers, les psychopathes, les loups déguisés avec une peau de mouton, ceux qui auraient tendance à profiter des pauvres gens, des gens trop gentils, trop naïfs…
 
Le tri ! C’est cela le problème essentiel de la société : Comment faire le tri des bons et des mauvais ? C’est pourtant ce qu’essaye de faire la société à travers ses institutions policières et judiciaires, ses constitutions, ses ‘droits de l’homme’ plus ou moins bafoués, plus ou moins adaptés aux circonstances, son droit social plus ou moins existant suivant les pays…
 
Malgré cet arsenal, bien des problèmes persistent… Notamment, ce droit à avoir un travail, ce droit à vivre tout simplement, que l’évolution actuelle remet constamment en cause, à cause de la voracité de certains, dans des domaines, où tout simplement les institutions régaliennes ne peuvent rien à ce jour... Il est du domaine du politique de régler ces problèmes nouveaux d’équité sociétale… Enfin, je devrais dire ‘il serait du domaine’… Mais on le voit bien : Le personnel politique est du coté des pervers, des escrocs, des mauvais… tout simplement parce qu’il est lui-même inscrit dans cette caste de profiteurs…
L’Homo-politicus est plus souvent du coté du manche que du coté de la cognée…
 
C’est pour cela que nous refusons de plus en plus d’être représentés par ces guignols, pitoyables acteurs, tant leurs pantalonnades ne font plus rire personne, ou bien alors, de façon si grinçante…
 
Nous n’avons affaire qu’à des tenants du privilège, même dans la gauche actuellement au pouvoir !
Ou alors parfois à ces extrémistes de l’égalité pour tous, qui sont prêt, par bons sentiments ou imbécilité, sous couvert de bonnes intentions, à donner ce qui ne leur appartient pas à ceux qui ne le méritent pas… Qu’ils tendent leurs propres joues, ces gauchistes rouges ou verts, c’est leur problème, mais qu’ils ne fassent pas tendre la joue de tous les citoyens. Solidarité, oui, mais pas avec n’importe qui (voyous, criminels, terroristes) ! Personnellement je m’y refuse.
 
Que cette #@*&§ de garde des sots, indépendantiste notoire, partisane de la dépénalisation des criminels et inversant tous les critères de l’égalité et de la justice soit enfin partie… il n’était que temps !
Et tous ces verts, tellement dogmatiques, qu’ils en oublient la réalité du quotidien des gens réels. L’écologie, c’est d’abord l’humain !
 
Donc, en fin de compte, le seul constat est que nous n’avons pas le personnel politique adapté à notre société actuelle, qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux de l’évolution à venir… qui sera funeste, alors que l’humain, n’a jamais eu autant de moyens et de richesses à sa disposition…
 
Ce n’est pas gai, tout ça…