zalandeau

26 avril 2018

Mémoires et radotages (172) – Rencontre Macron / Trump

GSM
Écrit le 25 avril 2018
 
-Nous sommes en direct du stade de la maison blanche, ce mardi 24 avril 2018, où la rencontre a lieu entre Macron et Trump en ce moment… Les joueurs se saluent se tapent sur l’épaule, dans le dos, se serrent la main… N’est-ce pas mon petit JeanMimi ?
 
-Tout à fait Thierry ! Et je dois rajouter que Trump époussette le col de la veste de Macron d’un doigt moqueur…
 
-Ah, là, là… C’est tout à fait vrai mon petit JeanMimi… Et pendant ce temps, la mère de Macron et la fille de Trump se tiennent comme des potiches et se racontent des histoires de bonnes femmes…
 
-Tout à fait Thierry, mais je dois vous reprendre… Il s’agit en réalité des épouses respectives des deux présidents…
 
-Heureusement que vous êtes là mon petit JeanMimi, j’allais faire une bourde et pourtant j'ai chaussé mes lunettes… Mais soudain je ne peux laisser passer cette déclaration en flèche de Trump, qui démarre comme une fusée, concernant l’accord de Juillet 2015 avec l'Iran : « Vous connaissez ma position. C’est un mauvais accord, qui n’aurait jamais dû être conclu et qui nous a couté des milliards. On a donné 1,8 milliards de dollars cash, du cash, des barils de cash. C’est une honte, c’est ridicule, on n’aurait jamais dû signer un truc comme cela mais on va en parler ».
 
-Tout à fait Thierry ! Il est très fort dans son jeu, ce Trump ! Et que fait notre Macron national ?
 
-Hélas, mon petit JeanMimi, je crois qu’il a fait « Glups ! ».
 
-Glups ?
 
-A moins que ce ne soit : « Oups ! », mon petit JeanMimi ! En tout cas Macron s’est laissé surprendre par cette attaque brusque de l’adversaire et il n’a su qu’arborer ensuite un silence médusé. Oh là, là, nous sommes très déçus chers téléspectateurs !
 
-Tout à fait Thierry ! Je peux rajouter à votre commentaire, que notre joueur sur la défensive à ensuite dit : « Sur l’Iran nous allons inscrire ce sujet dans les défis de la région. Il y a la situation en Syrie, la sécurité de toute la région. Je crois que nous partageons un objectif commun en tous cas, qui est d’éviter une escalade et d’éviter qu’il y ait une prolifération nucléaire dans la région. Et donc la question c’est de savoir quel est le meilleur chemin. J’inscrirai la question iranienne dans l’agenda de la région » !
 
-Mais mon petit JeanMimi, cela ne veut rien dire ! Et ne peut en aucun cas rattraper l’avantage que l’adversaire a pris ?
 
-Tout à fait Thierry et…
 
-Je vous coupe JeanMimi, car Trump marque à nouveau contre la France en déclarant :
 
« Partout où vous allez, surtout au Moyen Orient, il y a l’Iran derrière. Yémen, Syrie, partout et malheureusement la Russie aussi est de plus en plus impliquée. Mais l’Iran semble être derrière toutes les situations où il y a un problème. Il suffit de regarder. Et l’accord avec l’Iran est un désastre. Ils font des tests de missile, et on regarde. Mais quel type d’accord  avons-nous si on autorise les tests de missiles ? Quel accord est-ce si vous ne parlez pas du Yémen et de tous les problèmes que nous avons avec  l’Iran ? Ce qu’ils font en Irak notamment. On peut être là, en spectateur, à regarder ce qu’il se passe ? ».
 
C’est incroyable JeanmMimi ! Nous sommes totalement dominés sur le terrain !
 
-Tout à fait Thierry ! Je crois qu’il faut retenir de cette rencontre que notre joueur ne peut gagner qu’à domicile sur son terrain Français et qu’il ne faut pas attendre de miracle en déplacement…
 
-Vous avez raison mon petit JeanMimi ! Nous aurions du nous en douter… Déjà contre l’Allemagne et contre l’U.E (Union sportive Européenne), nous n’avions subi que des défaites… Et cela se confirme, mon petit JeanMimi… Nous allons rendre l’antenne !
 
-Tout à fait Thierry ! Nous prenons congés des téléspectateurs, sur cette cinglante défaite, deux à zéro. A vous, les studios !
 
Note De L'Auteur au 26/04/18 : Si nous écoutons Macron ce matin, d'après lui, il aurait emporté la manche hier et aurait gagné à plate couture sur le président Américain...
Les Français jugeront... " Il y a d'l'esbrouffe dans l'air, le smoking de travers, d'la poussière sur son revers, d'un m'as-tu-vu tu as l'air "...

Posté par zalandeau à 08:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


25 avril 2018

Le retour dans l’OTAN, propagande éhontée !

GSM

 Ecrit le 4 avril 2009

 

Nous assistons sur les medias en ce moment à une grande messe célébrant l’OTAN.
La propagande que l’on nous sert, dans le cadre de la pensée unique, n’a pour seul but, que de nous faire accepter ce conformisme universel.
 
Tout a été fait par notre dirigeant, pour aboutir à cette capitulation en rase campagne…
La suppression par Sarkozy de nombreuses unités et l’économie de moyens matériels faite ces derniers temps, ont concourus à rendre notre armée totalement incapable de défendre notre territoire national. La défense Européenne ne s’est pas faite non plus. Il ne s’est pas donné la peine de fédérer l’Europe à ce sujet. Sarkozy est le fossoyeur de notre identité nationale et de l’Europe, non crédibles ni l’une ni l’autre sans une solide politique de défense.
 
Nous pouvions auparavant donner un autre regard aux pays émergeants sur une France objective quand au problème Israëlo-Palestinien. Ca ne sera plus le cas désormais, étant donné la complicité de notre Président avec le Colonialisme Sioniste. Alors, puisque nous provoquons l'éclosion du terrorisme, allons nous réfugier derrière les USA !
Deuxième but : La peur collective rassemblera les Français derrière un chef pourtant haï ! Ce qui lui permettra de continuer sa politique intérieure destructrice
 
A quoi rime une Europe dans laquelle chaque armée nationale, ne peut être utilisée que pour une spécialisation particulière ? Cela rime à avoir des armées uniquement destinées à l’intervention sur des théâtres extérieurs, sous la coupe exclusive du grand frère Américain.
La défense de chaque pays dépendra de ces mêmes Américains.
Aujourd’hui, nous ne pourrions plus dire non, à l’intervention en Irak, comme l’avait majestueusement fait Jacques Chirac ! Nous ne pourrions qu’obéir, contraints et forcés par notre lien de subordination…
 
Certes avec le Président Obama à la tête des Etats Unis, on peut penser que l’Otan, n’est pas une mauvaise solution, pour le moment...
Mais si demain revient un Bush, qu’adviendra-t-il ?
Et si après demain, revenait aux Etats-Unis, un président isolationiste, qu’adviendrait-il d’une Europe incapable de défendre son sol de n’importe quelle menace extérieure ou même intérieure ?
 
Interrogez-vous, sur les éloges de l’OTAN dans ces cérémonies médiatisées !
 
Interrogez-vous sur l’absence totale de contradicteurs, écartés totalement du droit à la parole !
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2018

Mémoires et radotages (170) – 80 kilomètres par heure

GSM

Écrit le 23 avril 2018
 
Dans les années où je travaillais dans la région parisienne, c'est-à-dire la quasi-totalité de ma carrière, j’empruntais souvent le périphérique, ou bien ces autoroutes et voie rapides qui rayonnent autour de Paris… Comme j’avais du temps dans les embouteillages, j’avais essayé de comprendre le mécanisme de formation de ces « bouchons »… En analysant les phénomènes de propagation de la formation de ces ralentissements, j’en étais arrivé à des équations… Je les formais dans ma tête et je les calculais. A l’époque je possédais encore tout mon bagage mathématique et toute ma puissance de raisonnement et de calcul…
 
Hélas, je n’ai jamais formalisé par écrit le résultat de mes cogitations et, la vieillesse venant, je suis devenu incapable de transcrire ces formules et calculs que j’ai oubliés et que je ne saurais plus réanalyser, synthétiser ni aboutir…
 
Si j’en parle, c’est précisément parce que je me souviens simplement que ces phénomènes de ralentissement et de ‘bouchons’ sont :
-Le résultat des flux d’entrées et de sorties par les bretelles ainsi que des incidents ou accidents ou travaux, ou changement du nombre de voies de la chaussée.
-Ils obéissent à une loi mathématique dont le minimum peut être une vitesse nulle et le maximum dépend de la folie des automobilistes, de la puissance de leurs véhicules et du nombre de radars si toutefois ils inspirent de la peur...
-Ils se propagent (en fonction des événements cités plus haut) comme une onde et l’intensité des ralentissements est sensiblement proportionnelle au carré de la vitesse initiale.
 
De sorte que plus la vitesse initiale est élevée, plus le ralentissement qui se forme sera important, à tel point que le peu de temps gagné avant le ralentissement est bien inférieur au temps perdu ensuite…
 
Il n’en avait pas fallu plus pour conclure avec mes calculs mentaux que baisser la vitesse autorisée de 90 à 80 sur le périphérique, permettrait de parcourir celui-ci plus rapidement, de manière plus fluide quand l’une ou l’autre des conditions créant les ralentissements se produisait… Et pour cela il fallait bien évidemment que ne prolifèrent pas les excités du champignon pulvérisant la vitesse autorisée… Cela exigeait bien entendu une augmentation de la peur du gendarme ou des radars…
De fait progressivement ce sont les radars qui ont poussé comme des champignons, modérant ainsi la pression du pied des fadas sur celui de leur voiture…
 
Puis j’ai cessé de travailler et d’emprunter les routes d'île de France dont le périph…
 
J’ai eu l’occasion de revenir sur cette route lorsque la vitesse limitée avait été baissée à 80 km/h… Et j’ai effectivement pu constater que la circulation était bien plus fluide, beaucoup moins en « accordéon » et très agréable…
 
Ensuite bien plus récemment j’ai appris que la circulation sur ce périph. Passait de 80 à 70… J’avoue que ne sachant plus calculer, je ne sais plus si cette nouvelle limitation marquerait une nouvelle amélioration du trafic, ou bien rien du tout, ou bien le contraire… Je n'avais pas fait le calcul à l'époque pour un abaissement à 70 km/h...
Parce qu’il ne faut pas oublier que le trafic ne doit pas être considéré que dans le périphérique mais également dans les voies qui mènent aux bretelles de raccordement de celui-ci. C’est un ensemble… Et que par trafic, il faut considérer non seulement la durée moyenne des parcours mais aussi le flux…
Sans compter que de ces évolutions d’embouteillage découlent des variations importantes de consommation de carburant et de pollution… Ainsi que la gravité des accidents dont l’analyse est fort plus complexe, tant que les motos seront « autorisées » par l’absence de répression à rouler comme des dingues et à être encore plus dangereux plus la vitesse des automobiles est basse…
 
Enfin bref, je ne suis pas retourné sur le périph depuis cette nouvelle limitation à 70 et je ne sais pas si les effets en sont bénéfiques. Je pense que cela doit être le cas, mais n’en suis pas certain…
 
Car, autant qu’il me souvienne, en dessous d’une certaine vitesse limite, il faut bien le dire, dans mes calculs de l'époque, le résultat s’inverse : Les effets bénéfiques (durée, pollution etc...) seraient effacés par les maux engendrés d’une vitesse limite trop basse…
 

Posté par zalandeau à 09:41 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2018

Bonne volonté, acharnement, rêver...

GSM

Sujet1: Est-ce que la bonne volonté et l'acharnement suffisent à réussir sa vie?
 
C'est ce que mon Père m'a enseigné.
Mais, hélas, l'expérience m'a prouvé que cela n'est pas suffisant. Je l'ai appris à mes dépends, puisqu'étant parti de rien pour n'arriver à pas grand chose, je n'ai de merci à dire à personne...
Mais si je recommençais ma vie et, c'est un conseil pour ceux qui liront, il faut :
- Avoir une stratégie et une tactique pour manager sa carrière.
- Savoir sur qui s'appuyer pour grimper.
- Connaître les qualités et défauts des autres afin de les exploiter à notre profit.
- Savoir "courtiser", et même parfois être obséquieux...
 
Enfin, rien de bien reluisant, mais la nature humaine est ainsi faite, hélas...
 
 
Sujet2: Le fait de rêver nous fait-il plus de mal que de bien ou plus de bien que de mal?
 
- Rêver, permet de décompresser et de se réfugier lorsque la pression extérieure du monde réel est trop forte...
- Mais il ne faut pas rester trop longtemps dans le domaine de l'imaginaire, sous peine de "prendre" la réalité à travers la figure, sans l'avoir vu venir...
Trop rêver est donc nuisible... Surtout dans un monde réel ouvert... (Rêvez plutôt à votre domicile)...

Posté par zalandeau à 09:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2018

Quelle saloperie

GSM

Elle remet ça, aujourd’hui… N’accorder aucun crédit à ma parole !
 
Puisqu’une personne qui m’est proche n’a pas confiance en moi, depuis si longtemps qu’elle me connaît, il n’y a que deux solutions : Elle est folle ou elle a raison…
 
Si elle a raison, c’est que je suis un bon à rien sans parole et sans honneur, un filou, doublé d’un menteur. Je ne tiens ni promesse, ni don de moi, préférant la facilité du laisser-aller à l’exigence de la rigueur morale…
Alors pourquoi avec si peu de valeurs éthique, ai-je échoué dans la société de l’immoral et de l’hypocrisie ?
 
Pourquoi doué de la qualité des grands lâches égoïstes, ai-je raté l’ascenseur social de la perfidie et de la langue de bois ?
 
Alors, je ne comprends plus… J’étais peut-être un bon à rien au petit pied, si nul que cela se voyait tout de suite…
 
N’accorder aucun crédit à ma parole ! Franchement...
 
Ce serait un homme il y a longtemps que je l’aurais allongé sur le sol, cassé les cotes jusqu’à ce qu’il en crache ses poumons, piétiné la gueule à l’en exploser !…
 
Cette pétasse, que je nourris, que je loge et à qui, j’avais accordé ma confiance, qui transforme ma maison en un tas de fumier, que je supporte malgré moi, avec commisération : oser mettre ma parole en doute !
 
Ma seule valeur, ma seule fierté, c’est l’honneur, le respect de la parole donnée, le sacrifice, le devoir, le courage…
Alors non ! Ses assertions ne sont que des basses manœuvres perfides, pour me faire douter de moi, ou bien de la folie, comme ses troubles obsessionnels compulsifs, comme sa manie de la saleté…
 
Je vais changer d’air, pour éviter ses putains de mauvaises ondes…
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


21 avril 2018

Mon père, ce héros (20 février 2005)

GSM

L’homme entra dans la chambre. Il vit son père, les poignets entravés, sur le lit d’hôpital.
 
Son père âgé de  plus de 86 ans était allongé. Il geignait et tentait de se débarrasser des liens qui l’empêchaient de tomber de son lit. Malgré son peu de liberté de mouvement il essayait d’enlever la couche qui le faisait baigner dans ses excréments et qui lui ôtait toute dignité…
 
Il tentait de parler mais ses mots étaient déformés et difficilement compréhensibles.
 
Ce fils ainé était là, qui essayait de comprendre, de répondre, de savoir… Il voyait le corps d’athlète de son père, ses cuisses et biceps encore musclés, (car celui-ci enlevait constamment drap et couverture en pédalant de ses jambes libres) et il ne parvenait pas à concevoir qu’une maladie put ronger ainsi tous les organes, sans altérer notablement la musculature et la carrure de son père, qui restait en ce moment encore, cet homme si fort et si exemplaire…
 
Sa nièce l’avait prévenu la veille ainsi que les deux autres enfants du vieil homme, que le diagnostic était mauvais…
 
Il avait voyagé toute la journée et se retrouvait près de son père, perplexe, ne sachant si le pronostic n’était pas un peu exagéré et pensant que tant qu’il y avait de la vie, il y avait de l’espoir…
 
Son père s’était aperçu de sa présence et essayait de communiquer… Mais les paroles étaient par trop déformées et entrecoupées de gémissements… D’après les gestes, il comprit que son père voulait être détaché et qu’on lui enlève cette couche…
Pour avoir discuté avec l’infirmière, il savait que son père était déjà tombé de son lit en arrachant son goutte à goutte ce qui justifiait les entraves…
Tentant désespérément de lui faire comprendre que les attaches devaient rester en l’état, il avait une envie folle de les lui enlever pour accéder à son désir de liberté et de dignité… Il éprouvait de la honte à résister à la demande implicite de son père et sa gorge se noua…
 
Les yeux de son père étaient tournés vers lui, mais ne le suivaient pas, le regard était fixe…
Alors, il pensa qu’il ne lui avait jamais dit qu’il l’aimait, à cause de cette pudeur imbécile, qui n’était plus de mise en cet instant… Il dit alors très fort, presque en criant « Je t’aime, Papa ! ».
 
Le vieil homme répondit en un souffle, quelque chose qui ressemblait à « moi aussi ! ».
 
Puis il se mit à geindre de douleur de plus en plus et appela sa maman dont il avait été orphelin à l’âge de deux ans, certainement pour lui dire qu’il allait la rejoindre…
 
Le fils se souvint de cette confidence de son père six mois plus tôt : « Dieu a sauvé ma vie deux fois. Mais maintenant je sais qu’il n’y aura pas de troisième fois »…
 
Il eut du mal à réprimer un sanglot… Il commençait à comprendre que la fin était inéluctable…
 

Posté par zalandeau à 08:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2018

Histoire de France - Sarkozy, le retour

GSM

Ecrit le 20 septembre 2014 : Le gus venait "postuler" à la présidence de son parti...

 

Le Roy-bouffon est à nouveau sur le devant de la scène. 
 

https://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-sarkozy/video-regardez-l-integralite-de-l-interview-de-nicolas-sarkozy-au-journal-de-20-heures-de-france-2_699699.html

 

BLING ! BLING ! BLING !
 
 
Parlez Messire, à vos laquais, mais cessez de polluer notre atmosphère.
 
Restez entre vous, guignols et pantins, avec votre langage vulgaire, vos grosses vannes pourries, vos mensonges, vos trahisons, vos prédations, vos accaparations et  vos prétentions. Retournez donc à vos magouilles !
 
Nous ne voulons pas de vous, jamais, plus jamais !
 

Posté par zalandeau à 09:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2018

Mémoires et radotages (169) – Macron sur BFMTV – Mes enfants réunis !

GSM

Écrit le 18 avril 2018
 
Dimanche 15 avril sur BFMTV, le Macron a donné une interview au couple de journalistes Bourdin et Plenel… A quoi a servi cette mascarade ?
 
J’ai eu l’impression de regarder un de ces matchs de catch entre Chéri Bibi et Roger Delaporte dans les années 65… J’ai aussi eu l’impression de trois candidats aux érections pestilencielles qui s’affronteraient sans animateur… Enfin, bref, une foire d’empoigne ou l’on essaie par tous les moyens de faire toucher les épaules de l’adversaire au sol, mais sans y parvenir… Une cacophonie… pas possible !
 
Enfin quand je dis regarder… Je n’ai pas vu le début… Je revenais de ramener mon fils aîné chez lui, parce qu’il n’y avait pas de correspondance, parce que la SNCF était en grève… Parce qu’ils font grève, encore grève et toujours grève… Donc, mon fils a payé un billet de train pour que dalle ! Et moi j’en ai eu pour une pincée de pognon à me taper l’aller et le retour en bagnole…
 
Mais je suis si content d’avoir vu mes trois fils réunis pendant une journée et demie ! Ils étaient si heureux et moi, pareillement !
Et c’est cela l’essentiel… L’amour de mes enfants…
 
Et non ces trois cons qui essayaient de se déstabiliser les uns, les autres… Il faut reconnaître que le Macron a le don d’avoir réponse à tout. Je n’ai pas dit qu’il avait raison dans ses propos, car très souvent, il a tort, mais il sait rebondir et avoir la répartie nécessaire permettant de faire croire aux idiots qu’il a raison… De fait, il n’accepte la contradiction que s’il croit avoir gagné la joute verbale… Il s’y emploie et fort bien… Mensonges, hypocrisie, fausse innocence, cynisme, ironie moqueuse sont les caches sexes de sa politique néolibérale exacerbée… Il sait diviser pour régner… Comme Sarko le faisait et certainement même, encore mieux que Sarko…
 
Les vrais sujets n’ont pas été abordés, alors je n’ai vraiment pas envie de revoir le débat sur internet. C’était de la merde ! Quoique, comme match de catch, c’était pas mal…

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2018

991 Le domaine de Montlhéry

GSM

Nostre Chevalier, Thibaut Filans Stupas, étoit égaslement, Forestier du Roy Robert le Pieux qui règnoit de 996 à 1031. Cet office de grande distinction étoit réservé aux plus grands seigneurs du Royaume des Francs.
 
En 991, une charte Royale autorisoit Thibaut à fortifier le promontoire du Mons Lectericus.
Edifié en pierre, un château en bois le couronna, un fossé fust creusé à l’entour.
 
Son fillot, Guy 1er lui succédoit, sous les règnes de Henri 1er puis de Philippe 1er (4ème Roy Capétien qui régnoit de 1060 à 1108). Guy, tenu en fort grande estime, demeura en son castel de Mons Lectericus, avant de se retirer dans un prieuré à Longpont.
 
Son fils aisné, Milon 1er devint Seigneur de Mons Lethericus.
A sa mort (vers 1102), son fils Guy II Troussel dit Le Roux, lui succèdoit et s’employa à rassurer le vieux Roy Philippe 1er, inquiet de la puissance du Domaine de Mons Lethericus.
En effet, le castel controsloit la haye empeschant le libre commerce d’Orléans à Paris et mesme, ostoit au Roy la liberté de se rendre en bourg d’Etampes !

Posté par zalandeau à 09:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

17 avril 2018

Mémoires et radotages (168) – Macron, à la télé, à la radio, partout !

GSM

Écrit le 16 avril 2018.
 
« Macron, Macron, Macron, Macron, Macron… » Aurais-je tendance à dire de la même façon que Guy Bedos clamait dans son sketch à l’époque « Le foot, le foot, le foot, le foot, le foot, le foot… », d’un air lassé, voire exaspéré…
 
Parce qu’il est exaspérant d’appartenir à 75% de Français qui se font diriger par un imposteur qui n’a obtenu que 25% des voix : Les voix des nantis, des privilégiés de la mondialisation et des lèche-culs du système… C’est exaspérant d’être gouverné par une caste dont on ne partage que peu les préoccupations… Et encore plus, par leur chef qui représente le summum des « valeurs » de cette caste orgueilleuse, égoïste qui brade les autres Français pour des intérêts immédiats et insanes…
 
Il faut bien admettre que le « Jupiter », est un maître prestidigitateur, dans la comédie, dans le mensonge et peut-être aussi dans l’hypnotisme…
Mais j’ai la chance que cela ne prenne pas avec moi…
 
Jusqu’à présent, on avait pu admirer ses dons pour débiner les Français hors des frontières.
On avait également pris connaissance de ses subtilités pour prendre aux petits qui ne peuvent se défendre pour donner aux gros qui savent pourtant très bien s’en tirer seuls.
On avait constaté ses échecs (très prévisibles) pour « imposer » des changements à l’Europe :
Macron : - Il faut faire payer en France les charges des travailleurs détachés qui travaillent en France.
Polonais, Roumains et autres pays de l’est en Chœur : - NON !
Macron : - Ah bon ! Merci, Au revoir !
Comme quoi, ses ‘dons’ du ciel n’étaient ‘Jupitériens' que dans l’hexagone. Ailleurs il est le valet de Merkel et le petit merdeux de service…
 
Mais… son « Jupitérianisme » qui venait de son appétence pour la décision unilatérale isolée au sommet de son Olympe, tout d’un coup, fait place à un retour à la discussion, au dialogue, dans une sorte de générosité langagière, comme dans une attitude préélectorale…
Tiens, tiens, tiens… En effet, le voilà en campagne électorale… Il veut promouvoir et faire gagner les siens dans les prochaines échéances électorales, afin d’y faire triompher l’ultralibéralisme qui est sa marque de fabrique…
Le voilà donc, tout miel, tout sucre, dans une entreprise de séduction envers ceux qu’il déteste tant ou qu’il a tant baisés, resserrant des "liens" qui n'ont jamais existé ou passant la main dans le dos de ceux qu'il a plumés ! Avec toute la rouerie dont il est capable, avec l’hypocrisie, le mensonge, ses fausses indignations surjouées et la grande habileté machiavélique que ses partisans lui connaissent…
 
Ne tombons pas dans le piège de ce fossoyeur de la France ! Unissons-nous, lors de ces élections diverses et variées, pour faire échec à celui qui joue du pouvoir à sa guise, augmentant les prélèvements, augmentant les dépenses et faisant croire le contraire avec des économies qui ne sont que des transferts d’un poste comptable à un autre, des dotations verbales qui ne sont qu’imaginaires, des budgets colossaux en préparation pour des politiques des quartiers qui ont toujours été des échecs et des gouffres financiers colossaux ! Comme disaient les plus modestes des Français : « On veut des usines, c’est tout ce qu’on demande ! On veut un avenir pour nos enfants ! »
 
Il faut faire cesser ce carnage… Demandez à vos élus d’opposition de s’unir afin de faire obstacle à un pouvoir absolu malhonnête.
 
Je sais, il y a un aspect positif : La confiance ! Celle-ci est revenue dans certains milieux d’affaires… On doit à Macron en partie cette disposition d’esprit qui, de toute façon, était également la conséquence d’une reprise économique mondiale, dans une conjoncture favorable…
 
Mais au-delà… Il ne faut pas laisser tous les pouvoirs à celui qui sait faire tout de suite les mesures libérales qu’il a promises et renvoyer aux calendes grecques les mesures populaires qu’il avait également promises…
 
Ne laissons pas tous les pouvoirs au locataire de l’Élysée !

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :